RTC

Solidarité et entraide dans la vallée de la Vesdre

 19 juillet 2021 17:13   Trooz


 Dans la vallée de la Vesdre, tout le monde prête main forte : habitants, étrangers et entreprises sont présents bénévolement. De l'aide accueillie à bras ouverts par les personnes sinistrées qui peinent à vider leurs maisons des gravats et de la boue.

Solidarité et entraide sont les maîtres-mots dans la vallée de la Vesdre. L’heure est au ramassage des débris et à l’évacuation des maisons. Des bénévoles venus d’un peu partout de la Belgique, mais également des pays voisins sont venus prêter main forte, comme à Vaux-sous-Chèvremont. Brigit, est présente avec quelques amis de Hollande : " Je viens de Maastricht, tout près de Maastricht. Nous avons vu comment ça s’est passé ici avec les inondations. Nous avons entendu que dans ce village, la situation était grave. Nous sommes venus ici avec tout ce que nous avons : de l’eau, des seaux,... Tout ce que nous pouvions prendre, nous l’avons amené ici. Nous sommes venus ici samedi, dimanche et aujourd’hui. Nous verrons dans la semaine ce dont ils ont besoin. "

Cette aide étrangère est bien accueillie par les habitants sinistrés comme David Houbart : "Grâce à un système mis en place à l'église de Vaux-sous-Chèvremont, on peut aller se restaurer, boire et demander de l'aide. Cinq, six personnes néerlandaises sont là pour m'aider à démolir les murs de ma maison. C'est fantastique ! "

Un peu plus loin dans la vallée, à Trooz et plus particulièrement dans le quartier de La Brouck, on se sert aussi les coudes. Les habitants des villages voisins, également impactés, n’ont pas hésité à offrir leur aide aux personnes dans le besoin. Lili, bénévole, explique : "J'habite à 1 km, je suis venue à pied et je retourne chez moi à pied. C'est une vraie catastrophe, donc je suis venue. J'ai été vider une cave chez des personnes âgées qui n'avaient personne pour les aider."

En plus des citoyens, des entreprises sont également présentes, bénévolement, à Trooz et dans le reste de la région liégeoise. Ces ouvriers, normalement en congé, ont réquisitionné les pelleteuses et les camions pour déblayer les gravats et dégager les routes. Vincent raconte qu'il est venu aider suite à un appel de son patron.  "On se sent concerner. En plus, nous avons de la famille ou des connaissances dans le coin. Il faut être solidaire."

Le travail est encore long et difficile, mais cette solidarité présente dans la vallée de la Vesdre réconforte et redonne espoir aux habitants sinistrés.








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte