RTC

Spectacle de désolation à Chênée: la crue laissera des traces

 16 juillet 2021 14:11   Liège


A Chênée, la décrue permet aujourd’hui aux habitants évacués de regagner leur habitation et de constater les dégâts. Le centre a été particulièrement impacté et on compte de nombreux sinistrés entre le pont de Chênée et le pont du Lhonneux. L’heure est au nettoyage et la tâche s’annonce colossale.

Après la montée spectaculaire des eaux hier, c’est la désolation à Chênée. L’ensemble des services de la ville ont été mobilisés pour nettoyer les rues et rendre les habitations accessibles pour les personnes qui ont été évacuées. Un chantier colossal qui s’étend entre le pont de Lhonneux et celui de Chênée. Le centre et la place du Gravier ont particulièrement été touchés.

Angleur et Chênée sont les deux quartiers les plus touchés par les inondations. Pour le moment, Angleur est toujours inaccessible. La décrue nous permet de mobiliser nos services sur le centre de Chênée et tous nos effectifs sont sur le pont. Il faut nettoyer les rues, mais il faut également sécuriser l’espace public. Des berges ont été emportées, et il faut renforcer leur stabilité », explique sur place Roland Léonard Échevin des Travaux de la Ville de Liège.

Les dégâts sont importants. Les habitants sont arrivés très tôt ce matin pour venir constater l’ampleur de la catastrophe. Rue du Gravier, on peut se rendre compte de la violence du torrent qui a percuté les berges et emporté l’immeuble qui abritait Le Vieux Moulin. Un peu plus loin, le café est toujours debout, mais il a été entièrement dévasté. Il ne reste rien du mobilier, il a été englouti par la Vesdre.

« Notre établissement fait le coin et il a pris la rivière de plein fouet. Toutes les vitres ont explosés sous la pression de l’eau et tout s’est engouffré dans le café. C’est impressiuonnant. On retrouve de tout ici, même une citerne qui vient je ne sais d’où », commente la co-gérante.

La solidarité s’organise entre voisins. La petite rue Genot offre un sinistre spectacle. L’eau a rapidement atteint les habitations dans cette petite impasse et il ne reste que d’énormes coulées de boue et des débris.

« J’ai la chance d’avoir pu compter sur mes amis pour venir me donner un coup de main aujourd’hui. Tout est foutu au rez de chaussée. Tout ce que j’avais pourtant mis en hauteur a été touché. On essaie d’abord tout évacuer pour pouvoir commencer à nettoyer », explique Jordan Delva

 

« De la boue partout ! On ne sait par où commencer pour effacer les marques de cette inondation, explique ce gérant de magasin de meuble rue du Gravier. « Je suis doublement impacté : mon magasin rue du Gravier et mon habitation place du Gravier. Je ne sais où donner de la tête », explique Pascal Troisfontaine. Tout est en effet perdu dans ce magasin.

Une catastrophe aussi pour ce jeune homme qui venait de rénover son habitation. Il est sous le choc. « Je suis en bonne santé, je sais qu’il y a des morts ailleurs, mais c’est très dur de voir tout ça. Je venais d’emménager il y a un mois et on avait tout rénové… », constate-t-il. Son papa, venu avec brosses et raclettes, est en pleurs.

 

L’émotion est vive face à cet énorme tâche qui s’annonce ici pour tout remettre en état. Sa voisine ne peut aussi que constater le désastre. Tout le rez-de-chaussée est irrécupérable.

 

Le pont du Lhonneux offre une vue chaotique. Les berges ont été emportées à plusieurs endroits. La crue a été dévastatrice et Chênée en portera encore les marques longtemps.

 

Sophie Driesen

 








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte