RTC

Forces et faiblesses de votre commune

 21 mars 2018 09:44   Berloz Chaudfontaine Donceel Engis Faimes Geer Héron Herstal Huy Liège Lincent Neupré Saint-Nicolas Seraing Waremme

À quelques mois des élections communales, Belfius a publié une actualisation de sa typologie des communes belges. Cette étude se veut être un outil d’aide à la décision pour les gestionnaires et mandataires locaux afin qu’ils puissent se positionner, en fonction des caractéristiques propres de leur commune, face aux grands enjeux financiers et sociétaux.

5 grands facteurs sont à la base de cette étude : le degré de ruralité (auquel s’oppose le degré d’urbanisme), le standard de vie de la population, le niveau d’équipement (l’attraction qu’exerce une commune sur la population d’autres communes par l’équipement dont elle dispose), la dynamique démographique (la tendance au vieillissement ou au rajeunissement) et le caractère économique (zoning, entreprises importantes,...).

Ainsi, on apprend notamment que Seraing est une des communes wallonnes où la précarité est la plus élevée avec un revenu moyen annuel de 13.955€ par habitant. À titre de comparaison, la moyenne à Waremme est de 18.595€. Le faible revenu moyen des Sérésiens est certainement lié au fort taux de chômage de la commune : 21%, soit le double de la moyenne en Wallonie (11%). 

Chaudfontaine et Neupré font parties des communes dans lesquelles le vieillissement de la population est le plus significatif, à l’inverse de Geer où le rajeunissement est l’un des plus importants de Wallonie.

La Province de Liège est certainement la province la plus urbanisée puisque 3 des 5 communes les urbanisées (superficie, densité de population, pourcentage de ménages monoparentaux,...) y sont situées, à savoir : Liège, Saint-Nicolas et Herstal.

Si l’équipement à Liège et à Huy est important, les 5 communes les plus « sous-équipées » de Wallonie sont toutes Liégeoises : Berloz, Héron, Donceel, Faimes et Lincent.

Enfin, Engis est la commune avec la plus forte concentration d’activités économiques (industrie, transport, pourcentage de travailleurs salariés dans le secteur privé,...), au contraire de Liège où il y a une surreprésentation du tertiaire public.






Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte