RTC

Guides de Waremme : le souper annuel à la sauce virtuelle

 14 mars 2021 10:00   Waremme


Un an après le début de la crise sanitaire, les mouvements de jeunesse doivent encore faire preuve de créativité. Le souper annuel des Guides de Waremme s'est organisé de manière virtuelle cette année afin de respecter les règles sanitaires. Ce repas connecté s'est déroulé en direct via YouTube.

Manger pour se retrouver, voilà l'idée derrière ce repas organisé par l'unité Guides de Waremme. C'est également l'occasion de découvrir les photos des camps d'été. Le tout en virtuel pour cette année. Tous les participants sont conviés à ce souper connecté, en direct depuis YouTube.

Juliette et Camille, lutin et nuton de l'unité Guides de Waremme, se réjouissent de cette soirée en famille et entre amis, même à distance. "Cela fait bizarre d'être devant la télévision alors que les autres fois, on regarde les photos dans une pièce tous ensemble sur un grand écran", explique Camille. Et sa grande soeur d'ajouter : "Je trouve cela sympa. Cela permet de voir des personnes qu'on a plus vu depuis longtemps".

Certains lutins, comme Juliette, ont pu à nouveau se rencontrer ce samedi après-midi. Plusieurs voitures de chefs Guides étaient alignées sur le parking du club de football waremmien afin de distribuer des colis-repas pour l'occasion.

Un partenariat avec des producteurs locaux

"L'objectif premier est de trouver une alternative à notre souper photo annuel", explique Adeline Coline, animatrice d'unité Guides Waremme. "On s'est dit que c'était aussi l'occasion de soutenir l'économie locale et de faire un partenariat avec des entreprises locales pour mener à bien ce projet", ajoute-t-elle.

193 repas cuisinés par un restaurateur local ont été distribués. Certains parents et enfants ont même craqué pour un dessert supplémentaire, voire un colis apéro.

"C'est sûr que l'année 2020-2021 n'a pas été évidente en terme d'actions sous, comme on les appelle chez nous. Les caisses sont vides", résume Laurence Rigo, cheffe d'unité Guides Waremme. Et d'ajouter : "Organiser ce souper, ça nous permet aussi de donner un petit coup de pouce aux différents groupes pour l'organisation de leurs camps".

Malgré les samedis après-midi chamboulés par la crise, la créativité des organisateurs de mouvements de jeunesse ne s'est toujours pas essoufflée.

Mallaury Lehnertz








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte