RTC

Ouverture des terrasses le 1er mai ? Le collectif "Wallonie Horeca" se réunit mardi

 26 avril 2021 15:13   Liège


Le collectif "Wallonie Horeca" va se réunir ce mardi pour déterminer une position commune à adopter pour ces prochains jours.

C’est ce qu’on fait savoir, ce lundi après-midi, deux membres fondateurs du collectif, les Liégeois Chris Vermiglio et Valérie Migliore-Vermiglio, dans un courrier rédigé à titre « personnel », et publié sur les réseaux sociaux.

Pour rappel, en signe de protestation contre les mesures sanitaires, « Wallonie Horeca » avait annoncé l’ ouverture, par certains restaurateurs, de leurs terrasses dès le 1er mai, soit 7 jours avant la date du 8 mai fixée par le Codeco. Valerie Migliore-Vermiglio explique qu’au départ, c’était une « action symbolique », et que de nombreux restaurateurs étaient prêts à y participer ». Mais dimanche, la porte-parole du collectif a annoncé, sur le plateau de l'émission "C'est pas tous les jours dimanche" sur RTL-TVi, que les restaurateurs de "Wallonie Horeca" n'ouvriraient pas leurs terrasses le 1er mai.

Pourquoi renoncer à cette action ?  Les deux membres du collectifs expliquent avoir été l’objet de pressions « extrêmes et disproportionnées » de la part des autorités pour les forcer à abandonner cette idée d’ouverture des terrasses samedi prochain : "Le gouvernement nous a sorti l'artillerie lourde pour cette action du 01 mai ... à coup de menaces, chantage, acharnements, harcèlements et autres joyeusetés du genre ; les plus déterminés à ouvrir se sont vu intimidés personnellement ... », expliquent-ils dans le courrier diffusé ce lundi 26 avril. Ils y évoquent des menaces de contrôles TVA, ONSS, AFSCA…

« Nous, à la base, on fait des tartines et on se bat pour sauver nos entreprises et nos familles d’une faillite et d’une longue descente aux enfers! »

« Cette mise en pâture qui nous aurait rendu responsable d’une désobéissance civile massive était trop lourde à porter sur nos épaules et même si c’est difficile, il fallait bien s’en rendre compte! »

 Au delà des pressions, les deux Liégeois se réjouissent quand même d'avoir obtenu une date de réouverture au 08 mai, avec des perspectives qu’ils n'auraient sans doute jamais obtenues sans cette action !

Chris Vermiglio et Valérie Migliore-Vermiglio expliquent que l’intervention faite dimanche sur RTL n’était pas une position officielle du collectif Wallonie Horeca, mais un sentiment personnel.

"Notre action était un acte civique comme une grève syndicale qui demandait de l’aide et des perspectives, en aucun cas nous ne voulons être tenu responsable de la désobéissance civile au nom d’un secteur".

Une réunion des différents membres ou antennes du collectif aura lieu mardi « avec toutes les villes ». Une grande concertation qui devrait aboutir à la rédaction d’un communiqué.

 

EO










Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte