RTC

Julie Allemand : "Vite relever la tête après un jour sans"

Facebook/Julie Allemand #22
 18 juin 2021 08:44  


La Belgique a manqué son entrée à l'Euro de basket féminin jeudi à Strasbourg en France. Les Belgian Cats ont été surprises par la Bosnie-Herzégovine (70-55) à cause, surtout, d'un manque de réussite (24/71 à distance dont 3/28 à 3pts). Julie Allemand et les Belgian Cats étaient persuadées que cela allait se débloquer à un moment de la partie, sauf que la panne a duré 40 minutes.

"C'est un match sans. Pas juste l'une ou l'autre, mais de toute l'équipe. Toutes les joueuses ont eu un manque de réussite incroyable", a regretté la meneuse liégeoise. "Ce n'est clairement pas l'entrée voulue et c'est une lourde défaite. La Bosnie nous a fait déjouer, même si sincèrement, ce n'est pas elles qui gagnent le match, mais nous qui le perdons. C'est étrange à dire, mais nous étions toutes persuadées qu'à un moment cela allait tourner pour nous. Que la réussite n'allait pas nous bouder quarante minutes. Et finalement, c'est arrivé. Il faut réagir de suite, relever directement la tête. Il y a encore deux matches, rien n'est perdu, mais il faut les gagner."

Le banc des Belgian Cats n'aura mis que 8 points supplémentaires par rapport au trio habituel - Meesseman, Allemand, Kim Mestdagh, et l'absence de Jana Raman, forfait de dernière minute avec une fracture au pouce a pesé lourd dans la balance. "Quand on perd, on a toujours envie de dire qu'il manque quelqu'un", reprend Julie Allemand qui ne voulait pas s'en servir comme excuse. "C'est sûr que son shoot à trois points, sa rapidité, sa hargne nous ont maqué, mais encore une fois, c'était à nous peut-être à trouver d'autres solutions. En défendant plus dur par exemple, pour s'offrir des balles de contre-attaques et des paniers faciles. Parce qu'en fin de compte, on a joué notre jeu. Les ballons que l'on ressort, normalement les shoots rentrent derrière", a ajouté Julie Allemand auteur de 13 points et 4 assists pour 24 points (13 rebonds) à Emma Meesseman et 10 à Kim Mestdagh.

Face à la Slovénie vendredi (15h00), comme à l'Euro 2019 de Belgrade, mais en barrage cette fois-là, ce sera déjà un match pratiquement couperet. "Cela dépend des résultats des autres matches, mais c'est sûr que cela nous complique la tâche. À nous de réagir de suite. La Slovénie va nous laisser shooter, c'est sûr. Notre objectif de terminer premier de la poule reste le même, mais ça passe par deux victoires. Il faut se retrouver en équipe demain."

Source : Belga










Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte