RTC

Boxe : un gala malgré la pandémie à Visé

 03 avril 2021 21:40   Visé


Reportée par deux fois en raison de la pandémie de covid-19,  la réunion de boxe organisée par GMG Promotion a pu se tenir, à huis clos et après que toutes les personnes présentes (boxeurs, entraîneurs, arbitres, journalistes, ….) aient été testées, au hall omnisports de Visé ce samedi 3 avril 2021.

 

9 combats proposés, sur un programme de 12 initialement mais la covid a conduit à l’annulation en dernière minute de plusieurs combats, et au final un bon moment de boxe.

Avec d’entrée de jeu la découverte d’un vrai talent, à la boxe variée et séduisante, le jeune Français Soulemane Mohammedi et le plaisir de revoir Caliope Slagmulder, sa vivacité, son style qui a tant séduit dans ses combats amateurs et lui permettent à Visé de décrocher sa première victoire « pro » face à une adversaire française déterminée, Fanny Gruzelle

Puis le premier KO de la soirée, offert par le poids lourd entraîné par Albert Syben, le très musclé Michaël Essomba qui met un peu plus d’un round pur renvoyer son adversaire serbe à ses études, avec quelques côtes abîmées.

Dans le second combat féminin, la Française Delphine Mancini se défait logiquement d’une courageuse adversaire serbe, Marijana Dasovic.

(Ibrahima Diallo)

Ibrahima Diallo, coaché par son papa Béa Diallon illumine ensuite le gala de sa classe et son style pour remporter un troisième succès pro en autant de combat

Le duel entre l’Amaytois Quentin Gomes Vassolo et le François Batoura Guirassy offre un très beau combat, entre deux boxeurs aux physiques et aux styles très semblable, voit le premier porter à 7 son nombre de victoires en autant de combats chez les professionnels.

Il reste alors trois combats, ils seront tous trois d’une tonalité beaucoup plus énergique, électrique, avec un air de bagarre

(Steve Jamoye sur le ring à Visé)

Cela commence par la montée sur le ring de Stéphane Jamoye, pour son 42 ème combat professionnels qui lui propose un solide et accrocheur Français, en la personne de Sebastian Iaccobas. Une boxe de cœur de part et d’autre, et un match nul au final, avec deux guerriers marqués après leurs 6 rounds

Deux championnats de la Ligue Francophone ont refermé la soirée.

Le premier a vu, en super welter, l’envie du Verviétois Amaury Massenaux lui permettre de l’emporter sur le Hennuyer Jan Helin, plus styliste peut-être mais moins inspiré pour cette soirée. Voilà donc une première défaite pour lui alors que son adversaire reste invaincu.

Amaury Massenaux vs Jan Hein

 

Deux boxeurs invaincus pour l’ultime combat . et là aussi un Verviétois avec « un cœur gros comme ça », Anthony Loffet qui va au charbon contre Surik Petrosyan…. une stratégie qui ne s’avère pas payante. Après avoir été au tapis et compté dans le troisième round, Loffet s’incline sur KO technique au 5 ème. Petrosyan s’empare de la ceinture de champion de la Ligue Francophone catégorie super-légers.

 

Enfin, la soirée a vu Francesco Patera, par deux fois champion d’Europe EBU,  recevoir le gant d’or de meilleur boxeur de l’année 2019-2020, avant d’aller à Milan disputer mi-avril un combat pour décrocher la ceinture Silver WBC

 

Alain W










Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte