RTC

Complet: Geoffroy de Jamblinne en lice pour les J.O.

 27 mai 2021 14:45   Nandrin


Avec la défection de Karin Donkers suite à une blessure de son cheval, il reste aujourd’hui une place à prendre en individuel pour les jeux olympiques de Tokyo. Parmi les cavaliers susceptibles de se qualifier, le condruzien Geoffroy de Jamblinne. A 60 ans, ce serait pour lui une première participation. Il a en tout cas aujourd’hui le cheval pour cette échéance.

Karin Donkers ne pouvant honorer sa place aux J.O., c’est une ouverture en individuel pour le complétiste Geoffroy de Jamblinne et Conséquent Pia Z. A 11 ans, le hongre a déjà un beau parcours sportif et est au top de sa forme.

« Il a déjà assuré en 2019 sur une épreuve longue, ce qui me laissait dire qu’il avait la carrure olympique », se souvient Geoffroy de Jamblinne. « je l’ai depuis qu’il a 6 ans et on a fait le Lion d’Angers lorsqu’il en avait 7. Il a tout d’un grand. On revient d’Italie où il a remporté le concours 4 étoiles de Montelibretti. Tout ça est très prometteur», assure-t-il, confiant.

Le cavalier est aujourd’hui en lice pour une participation olympique. « Nous sommes 5 pour une seule place. Cela va se jouer sur l’état de forme du cheval et le mien est au top du top en ce moment. C’est le parfait timing pour nous ! ».

Il y a donc un peu plus de pression sur les épaules du cavalier qui va miser tout sur cette éventualité. L’objectif aujourd’hui est de maintenir le cheval performant. Le programme d’entraînement du cheval a été adapté pour cette grande échéance.

Les J.O. ? Un rêve pour Geoffroy de Jamblinne qui, à 60 ans, n’a jamais été aussi proche d’une qualification. « J’ai débuté ma carrière sportive dans les années 80. Je suis un vieux de la vieille. A trois reprises déjà, j’ai été près du but, c’est peut-être pour cette fois !?! », espère-t-il.

En coulisse, un élément essentiel, Julia son épouse, groom, assistante et supportrice. Ancienne cavalière de complet elle aussi, elle se consacre aujourd’hui essentiellement au dressage et au travail sur le plat des chevaux. C’est elle qui assure la gymnastique du cheval et qui détecte les petits problèmes. Elle a un rôle essentiel dans l’équipe.

« On y croit bien sûr. Si on n’y croit pas, on ne monte plus !», sourit-elle. Elle est 200% dererière son mari depuis 25 ans et pense, elle-aussi, « qu’il n’a jamais été aussi près de toucher les étoiles ».

Dans les prochaines semaines, Geoffroy de Jamblinne et Conséquent vont devoir confirmer et convaincre. Le comité olympique belge ne se prononcera que début juillet peu avant le départ pour la quarantaine avant le Japon.

Sophie Driesen

 

https://www.facebook.com/Ecurie-de-la-Salle-775125999244076/

https://ecuriedelasalle.be/w-8-0.html

 








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte