RTC

Accroché à Guimaraes, le Standard cède la deuxième place du groupe F à Francfort

Image Belga - Archive
 29 novembre 2019 09:00   Liège

Le Standard de Liège a réalisé la mauvaise opération dans le groupe F jeudi en étant accroché sur la pelouse du Vitoria Guimaraes (1-1) lors de la 5e et avant-dernière journée de la phase de poules de l'Europa League de football. Au penalty de Lestienne (40e) a répondu Andre Pereira (45e+2).

Les Liégeois, désormais troisièmes avec 7 unités, comptent deux points de retard sur l'Eintracht Francfort, deuxième, qui a créé l'exploit sur la pelouse du leader Arsenal (1-2). après avoir été mené au score à la suite d'une réalisation d'Aubameyang (45e+1), et ce grâce à un doublé de l'ancien joueur de Saint-Trond Kamada (55e, 64e).

Les Anglais, 10 points, se déplaceront à Sclessin lors de la dernière journée le 12 décembre prochain. Francfort accueillera pour sa part Guimaraes, quatrième du groupe et déjà éliminé avec deux points. Dominant en début de rencontre, le Standard devait pourtant s'en remettre à son portier Arnaud Bodart pour repousser deux tentatives portugaises, des oeuvres d'Andre Pereira (11e) et de Falaye Sacko (23e).

Les Liégeois réagissaient dans la foulée sur un tir cadré de Maxime Lestienne (28e). A sept minutes du repos, le milieu de terrain du Standard Samuel Bastien s'infiltrait dans le rectangle et était accroché par le gardien Douglas Jesus. Lestienne ne se faisait pas prier pour ouvrir le score sur le penalty (40). Alors que l'on se dirigeait vers la pause, Guimaraes parvenait à égaliser par l'intermédiaire d'Andre Pereira (45e+2).

En deuxième période, les Liégeois souffraient face aux infiltrations portugaises et manquaient de liant en zone offensive pour véritablement inquiéter la défense du Vitoria. La montée au jeu de Selim Amallah, à la 71e, permettait au Standard de se montrer enfin dangereux, notamment sur une frappe puissante de l'international marocain à neuf minutes du terme. Malgré une grosse domination en fin de rencontre, les "Rouches" ne trouvaient plus la faille. Il faudra un concours de circonstances heureux pour que le Standard se hisse en seizièmes de finale à savoir battre Arsenal dans tous les cas et espérer que Francfort ne batte pas Guimaraes. Et dans le cas contraire, il faudra dominer très largement les Gunners. la dernière qualification du Standard pour le printemps européen remonte à la saison 2011-2012.

"Il arrive souvent qu'on se fasse rejoindre après avoir ouvert le score", a déclaré jeudi soir le coach du Standard de LIÈGE Michel Preud'homme, après le match nul de son équipe face au Vitoria Guimaraes (1-1). "Il faut dire aussi que c'était bien joué de la part du Vitória. Et même si le score est logique, nous avons eu aussi, par la suite, des possibilités d'inscrire un deuxième but mais, comme Guimaraes, nous marquons trop peu. En Coupe d'Europe, c'est encore plus important qu'en championnat car on a moins d'occasions. Et les deux gardiens ont très bien joué."

Le Standard avait fait le plus difficile en ouvrant le score à Guimaraes dans le groupe F de l'Europa League (5e journée) mais il s'est fait rejoindre juste avant le repos alors que l'adversaire venait d'effectuer un remplacement. Outre les occasions manquées, le Standard a parfois éprouvé des difficultés à ressortir. "La structure était bonne et nous avons très bien construit certaines phases, mais j'aurais voulu davantage de vitesse et de profondeur. Je dois cependant reconnaître que les conditions étaient difficiles." Ce résultat nul, conjugué à la victoire de Francfort à Arsenal, compromet les chances de qualification du Standard. "Comme l'an dernier, on pourrait être éliminé avec 10 points. Dans l'absolu, un nul à Guimarães ce n'est pas mal mais dans les matches européens, il faudrait pouvoir élever son niveau à tout moment et, jusqu'à présent, nous n'avons réussi à le faire que dans certains matches, c'est un processus."

 

Source : Belga






Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte