RTC

Dewaele : "La situation du Standard ne me fait pas peur"

 20 janvier 2022 22:10   Liège


Comme on pouvait s’y attendre, le Standard s’est montré actif sur le marché des transferts. Après le départ d’Hugo Siquet vers la Bundesliga et avec l’absence de Collins Fai, parti à la CAN, le recrutement d’un nouveau back droit s’imposait. C’est Gilles Dewaele qui a été choisi pour occuper le poste. Nous avons fait plus amples connaissances avec l’ancien joueur de Courtrai ce jeudi après-midi.

Après des débuts contre Anderlecht le week-end dernier, Gilles Dewaele préparent avec ses nouveaux coéquipiers la réception du Club de Bruges. Le joueur en provenance du KV Courtrai est directement dans le bain. Rejoindre un Standard "à la peine", comptant 8 points de moins au classement que son ancienne équipe, cela reste pour lui un pas en avant dans sa carrière. "Je sais que c’est un grand défi de venir ici car je connais la situation sportive", explique le joueur formé au Cercle de Bruges. "Nous ne sommes pas à la place où nous devrions être, le Standard devrait toujours se trouver dans le haut du tableau. La pression est présente mais cela rend le défi encore plus important à mes yeux. Je n’ai pas peur de ça sinon je ne me trouverais pas ici. Je suis convaincu que nous ferons de bonnes choses tous ensemble. On doit commencer à remporter des matches, c’est clair !"

Gilles Dewaele chez les Rouches, c’est une bonne nouvelle pour Luka Elsner, qui était en déficit de back droit. Par la même occasion, le joueur de 25 ans retrouve un coach qu’il a bien connu au Stade des Éperons d’Or. "Je mentirai en disant que cela n'a pas pesé dans mon choix de venir au Standard", admet Gilles Dewaele. "C’est un avantage, avec ce coach, je connais les exercices à l’entraînement et notre façon de jouer. Maintenant, je dois simplement m’adapter aux autres joueurs".

19 apparitions en D1A cette saison et aucun buts, aucune passe décisive. Le défenseur flandrien a évidemment des atouts pour faire mieux. Il débarque au Standard avec son lot de qualités, principalement son endurance, son engagement mais aussi ses courses offensives. 

Sous contrat jusqu’en 2025, c’est avec le maillot numéro 2 qu’il compte bien donner le meilleur de lui-même !

Stéphane Savaris








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte