RTC

Jonathan Lardot: "C'est plus compliqué d'arbitrer sans supporters"

 30 mai 2021 14:49  


Après un premier sacre en 2018, Jonathan Lardot est élu pour la deuxième fois arbitre de l’année par la Pro League, une fierté pour le Fraiturois : "C'est assez gratifiant parce que c'est quand même un gage de qualité par rapport au travail effectué et aux prestations de terrain. Je trouve que c'est agréable quand ça vient des acteurs du football."

Même s’il a été récompensé, l’exercice 2020-2021 restera pour l’arbitre une saison compliquée, marquée par l’absence des supporters dans les stades. "Pour nous arbitres, c'est plus compliqué d'arbitrer dans un stade vide. Les supporters, qu'ils soient pour ou contre l'arbitrage, nous galvanisent par moment. Ne serait-ce qu'entendre les cris et les interactions entre les joueurs et les supporters, ça nous motive et ça fait nous concentrer encore plus."

Depuis 3 ans maintenant, l’assistance vidéo est là pour rappeler les arbitres à l’ordre en cas de déconcentration ou de mauvais jugement. "Le VAR ne doit pas changer l'état d'esprit d'un arbitre. Vraiment dans un cas extrême, le VAR doit nous aider pour que l'éthique du football soit respectée."

Le match de coupe Seraing - Standard a marqué la saison de Jonathan Lardot. Il avait été appelé seulement 45 minutes avant le coup d’envoi pour remplacer Jasper Vergoote qui attendait un heureux événement. "Dans ces cas-là, on ne pense pas à sa préparation de match ou au match en lui-même. On se soucie d'abord de la santé de son collègue et de son épouse. Et pour le match, on arrive dans une ambiance détendue, on explique la situation aux gens et il y a de la compréhension. L'état du terrain n'était pas des plus simples, mais ça reste tout de même un bon souvenir."

Meilleur arbitre de la saison et pourtant, à 37 ans, le Fraiturois préfère garder les pieds sur terre. Ne lui parlez pas de coupe du monde ou de Ligue des Champions, c’est la Pro League qui l’intéresse. "Je m'amuse extrêmement bien sur le terrain belge et j'ai envie d'arbitrer encore quelques saisons à ce niveau-là. Je vois saison par saison et puis on verra ce que l'avenir me réserve."








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte