RTC

Le Standard de Liège lance un Foot-Études élite 100% Filles

 16 decembre 2021 12:17   Liège


Dès la saison prochaine, un foot-études élites 100% filles sera lancé par le Standard de Liège, au SL16 Football Campus. Si l'ACFF et la Fédération flamande ont déjà mis ce genre de projets en place auparavant, aucun club belge ne l'avait encore organisé de manière totalement autonome. Entourée de Ferry Ferraguzzi, Pierre Locht et Jonathan Christodouleas, la directrice opérationnelle du SL16 Football Campus nous rappelle le concept.

"Le plus important, c'est que les filles vont recevoir le statut foot-élites", commence Ingrid Vanherle. "Elles vont pouvoir manquer des heures d'école pour venir un maximum à l'entrainement. De l'autre côté, les heures qu'elles ratent, nous on regarde quels sont les autres cours pour lesquels on peut par la suite aider les files afin de rattraper les heures manquées."

Le Standard travaillera en collaboration avec 4 écoles : le Collège Sainte-Véronique, l'Athénée de Tongres, l'IPES de Seraing ainsi que l'Air Pur de Seraing ... pour des filles étant entre la 3ème secondaire et la Rhétorique. Des joueuses qui pourront bénéficier d'une école de devoirs avec des professeurs particuliers ainsi qu'une navette qui pourra les transporter de l'école au centre d'entrainement.

"Pour le moment, avec le foot-élites de l'ACFF qui existe, les filles qui combinent cette méthode et le football chez nous en soirée se retrouvent avec une quantité d'entraînements trop importante, ce qui n'est pas bénéfique, c'est même contreproductif pour elles", nous dit Jonathan Christodouleas, coordinateur opérationnel du projet. "Ici, le nombre de séances sera calqué sur ce qui se fait déjà chez les garçons en U15-U16-U18, c'est-à-dire 5 séances en semaine et une séance de match par le week-end."

La finalité du projet du club liégeois est que le pourcentage de joueuses en Super League issues de son Académie soit de 75% d'ici 2025. Pour ce faire, le Standard va imposer sa méthodologie avec à la fois un suivi individualisé footballistique mais aussi physique, médical et psychologique ... tout en assurant un lien entre les équipes de jeunes et l'équipe première.

"On a déjà aujourd'hui 55% des filles qui sont issues de notre centre de formation qui jouent en équipe première mais avec certaines carences. Nous, on veut justement qu'il n'y ait plus ces carences-là et qu'elles arrivent avec des capacités physiques, tactiques et techniques suffisantes pour directement emboîter le pas aux plus grandes et montrer de quoi elles sont capables. "

Avec 17 joueuses issues de son centre de formation dans sa propre équipe première, le Standard Femina continue d'être un club phare dans le développement du football féminin avec pour objectif l'équipe numéro une. Pourquoi pas grâce notamment à ce nouveau projet.








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte