RTC

Malgré un nul du Standard face à Rennes, Leye est confiant

 17 juillet 2021 22:30  


Ce samedi soir, le Standard jouait un dernier match amical avant le début de la saison du championnat. Les liégeois affrontaient le Stade Rennais. S’ils étaient plus que sereins à 3-0 à la fin de la première mi-temps, ils ont ensuite grincé des dents en terminant sur un nul. Mais le coach Mbaye Leye est confiant pour la suite.

Les vingt premières minutes de la rencontre sont à l’avantage de Rennes, mais rien ne se concrétise. Klauss chute ensuite et fait une petite frayeur à son équipe, mais à la 22ième, il se reprend et marque sur penalty.

Al Dakhil commet plusieurs fautes qui lui valent un carton jaune. C’est rapidement derrière car Raskin enchaîne avec une frappe puissante face à laquelle Gomis ne peut rien faire : c’est 2-0. La défense liégeoise tient bon et maintient le zéro jusqu’à la mi-temps. Et, juste avant la pause, c’est une combinaison entre Dragus et puis klauss qui permet au Standard de retourner au vestiaire avec trois goals en poche.

La seconde mi-temps ne ressemble en rien à la première. Al Dakhil prend la rouge. Les Liégeois sont à dix. Ils encaissent un premier but sur penalty, un suivant grâce à la tête d’Andy Diouf. Bodart lutte, mais rien n’y fait. Juste avant le coup de sifflet final, c’est l’égalisation. « On avait bien commencé cette première mi-temps en marquant trois buts. On avait de l’efficacité. On a su ne pas encaisser. Puis, en deuxième mi-temps, on a fait face à cette réduction à dix et on a un peu souffert. On n’a pas su garder la cage inviolée », explique le défenseur Nicolas Gavory.

Malgré le résultat, la préparation a été bonne et Mbaye Leye est confiant. "C’est un bilan positif parce qu’on a beaucoup travaillé. Tout à l’heure, on regardait les kilomètres qu’ils ont effectués par rapport aux saisons passées et on est dans la bonne marge. Ce qui est important dans la préparation, c’est d’essayer de créer des automatismes et de mettre en place un système, et puis un second, afin de pouvoir survivre pendant toute la saison. Il y a eu un peu de chamboulement car il y a des joueurs internationaux qui sont venus plus tard, il faut donc les remettre dans le système et leur apprendre les exercices. Mais, quand on regarde le match d’aujourd’hui contre Rennes par rapport à celui à Rochefort où il manquait du rythme, on a une petite satisfaction. On reste toutefois à la recherche de régularité et de performance », explique l’entraîneur.

Quant à la sélection, Mbaye se veut rassurant à propos de Siquet. "C’est le moment des transferts. Aujourd’hui, on parle de Siquet, dans une semaine, ce sera d'un autre joueur, il faut être habitué à cela. Mais, pour l’instant, Siquet est ici et il est bien concerné. Il était blessé aujourd’hui. Il a une petite élongation depuis trois/quatre jours. Il devrait être là lundi. Moi, je ne m’inquiète pas, si un joueur doit partir aujourd’hui, Siquet ou un autre, on fera tout pour le remplacer. Mais… j’aimerais bien qu’il reste », confie le coach tout en assurant qu'il jouerait le championnat du premier au dernier match.

Pour la rencontre de vendredi face à Genk, il compte aussi sur la jeunesse de son équipe. C’est, selon lui, un aspect positif. « Des jeunes, il y en a toujours eu. Ils commettent des erreurs et puis quelques années après, ils valent des millions », conclut-il. Pour la suite, il compte également sur le recrutement de nouveaux joueurs qui manqueraient encore au noyau.

Le premier match de championnat est donc vendredi pour le Standard qui affrontera Genk à 20h45. La dernière rencontre entre les deux équipes était la finale de la coupe de Belgique. Le match c'était soldé par une défaite des Rouches 2-1. 

 

O.G.








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte