RTC

À Saint-Nicolas, la crème de l'arbitrage régional transmet sa passion aux référées en herbe

 21 juillet 2021 12:11   Saint-Nicolas


Ce vendredi, le football et la D1A reprendront leurs droits avec l'affiche Standard - Genk. Cette reprise concerne évidemment beaucoup de joueurs mais elle vaut aussi pour de nombreux arbitres. Notre région pourrait d'ailleurs bientôt en compter des nouveaux grâce notamment à un stage d'initiation organisé à Saint-Nicolas. Des référées bien connus dans la région et le pays tentent de transmettre leur passion à des jeunes de 12 à 18 ans. 

C’est une activité plutôt rare dans la Province qui a lieu en ce moment du côté du Bonnet à Saint-Nicolas. Depuis ce mardi, un stage d’arbitre de football est organisé dans les installations de Tilleur. À son origine, Mehdi Sayoud, arbitre en Nationale 1 mais aussi référée international de Beach Soccer.

"Le but, c'est de leur faire découvrir tous les aspects de l'arbitrage car l'arbitrage, ce n'est pas juste de prendre des décisions", nous dit Mehdi, référée depuis 11 ans maintenant. "C'est à la fois les matchs mais aussi tout ce qui est préparation au niveau professionnel mais même aussi au niveau amateurs car ce qu'on fait, ce n'est pas juste prendre son sac et aller à son match. On voit aussi des lois de jeu qui sont très converses comme par exemple les hands, les cartes jaunes et rouges. Ça leur permet aussi de comprendre ce qu'ils voient à la télévision parce que finalement, mis à part ce qu'ils entendent dans les clubs ou à la télé, ils n'ont pas vraiment une vision réaliste des choses."

La journée est rythmée par une partie théorique le matin puis un passage à la pratique l’après-midi. Quelques arbitres professionnels honorent le stage de leur présence physiquement ou par visio-conférence. Le plus connu, c’est Alexandre Boucaut. Le référée hennuyer actif en D1A et responsable du recrutement des arbitres à l’ACFF était de passage mardi a pu délivrer quelques conseils et informations sur le monde de l’arbitrage.

"Avant d'être un job éventuellement pour quelques-uns, c'est d'abord une passion et qui dit passion, dit qu'il faut prendre du plaisir sur le terrain", confie Alexandre. "Mais on veut montrer aussi que c'est exigeant physiquement. On essaye aussi de leur montrer ce qui est possible de faire au niveau de l'arbitrage."

Pour info, c'est à partir de 13 ans qu'un jeune peut commencer à suivre des formations plus poussées, question d'assurance. Parmi les 15 stagiaires présents ce jour-là, certains découvrent l’arbitrage ou poursuivent leur apprentissage. Certains officient déjà à un certain niveau ou font même partie de la Referee Academy portée par Alexandre Boucaut.

"On a reçu beaucoup d'informations sur les coups de pied de but, les corners, les touches, ce qu'il fallait dire ou quand il fallait siffler", explique Charles, jeune stagiaire. Kylian, lui, est déjà dans l'arbitrage et fait partie de la Referee Academy en plus d'officier dans des rencontres U14/U15. "C'est aussi un avantage car on peut nous-mêmes transmettre notre expérience aux plus jeunes qui n'ont encore jamais arbitré ou qui l'ont juste fait au sein de leur club."

Cette initiative innovante lancée par Mehdi Sayoud a en tout cas le mérite d’existe et de remporter un certain succès. Le stage se clôturera vendredi sur un vrai match que les jeunes devront arbitrer … avant probablement de nouvelles éditions à venir.

Joachim Gilles & Sébastien Willem








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte