RTC

École des jeunes du RFC Seraing : nouveau prestige, même philosophie

 17 mai 2021 08:00   Seraing


Il y a une semaine, le RFC Seraing scellait son accession au plus au niveau du football belge, la D1A. Désormais les Sérésiens jouent dans la cour des grands. Ce qui est source d’une grande fierté pour les jeunes de l’académie du club. Cette entrée en D1A a pour eux une saveur particulière. Ils ont désormais l’impression d’avoir un nouveau prestige à défendre. Dans les faits, l’école des jeunes du RFC Seraing compte bien garder ses lignes directrices qui font son identité.

Les footballeurs en herbe de la catégorie u12 de l'école des jeunes du RFC Seraing ont suivi de près la saison de l'équipe première qui s'est terminée en apothéose avec une accession au plus haut niveau du football Belge. C’est une grande fierté pour eux qui appartiennent désormais à une structure évoluant en D1A.

"C’est extraordinaire !" s’exclame Claudyves Bokana, joueurs en catégorie u12. "Il y a deux ans, on évoluait en amateur et là maintenant on est en élite !"

Augustin Kimbuene, l’un de ses coéquipiers ajoute: "On a fêté cela à Seraing. On a attendu le retour des joueurs. C’était vraiment incroyable".

Dans les faits, cette montée en division 1 ne va pas changer fondamentalement la façon de travailler de l'école. Par contre, les demandes d'inscription risque d’augmenter. Il y a certainement un effet D1A. 

"On avait déjà vu les demandes exploser lorsque le club a atteint la D1B" explique Philippe Dallemagne, directeur technique de l’école des jeunes du RFC Seraing. "Cette année nous avons eu plus de 700 demandes pour venir dans notre académie. Mais, on souhaite d’abord faire confiance aux gamins qui sont là. On ne sait pas accueillir tout le monde. On a nos infrastructures, on a un certain nombre de formateurs et malheureusement, il faut faire des choix."

En réalité, les vrais bouleversements ont eu lieu l'an passé avec la montée en D1B et l'acquisition d'un statut élite pour certaines équipes de l'école des jeunes. Cela s’est traduit par la participation à un championnat rassemblant les équipes de l’ensemble des clubs élite comme Charleroi, Eupen, Anderlecht ou le Standard.

Autre statut, même philosophie

Au niveau de la philosophie, l'école des jeunes de Seraing continuera à suivre les mêmes lignes directrices. Pas question de changer l'ADN du club et de son école qui comprend notamment un rôle social dans la commune, avec laquelle le club est en partenariat.

"La ville nous aide" déclare Philippe Dallemagne, directeur technique de l’école des jeunes du RFC Seraing. "La ville, ce sont ses infrastructures, c’est son personnel. Elle nous aide aussi financièrement. Nous on se doit de leur rendre ça et d’accueillir tous les petits Sérésiens et d’essayer de leur faire de la place. En parallèle, nous sommes en association de clubs avec Seraing Athletic et Ougrée, les deux autres clubs de la ville. Nous sommes associés au niveau des jeunes et nous essayons qu’il y ait des synergies. Et dans les mois et années à venir, nous voudrions renforcer les relations et les mouvements de joueurs et des formateurs entrent les différentes structures."

D'un point de vue sportif, l'objectif est évidemment de former les joueurs de demain et de développer de manière verticale un vrai vivier de joueurs sérésiens. Le but ultime étant d’amener les meilleurs d’entre eux en équipe première, ce qui représente un travail et projet inscrit sur le long terme.

La D1A, le prestige retrouvé

Avoir une locomotive en Division 1A, est source de fierté pour les jeunes de l’école. C'est aussi une source de motivation. Désormais, ils ont en quelque sorte un prestige à tenir. 

"L’école aura plus de réputation" déclare Gauthier Robert, joueurs en équipe u12 au RFC Seraing. "C’est important. Les adversaires auront plus peur de nous."

Lucas Rosmarino, autre joueur u12 du RFC Seraing ajoute : "Quand on ira en tournoi, et que les autres équipes tomberont sur Seraing, ils devront bien jouer !"

Tous, sont convaincus que l’accession en D1A change le statut de leur école. Ils ont les yeux qui brillent en voyant le parcours de l'équipe première de leur club. Eux aussi espèrent un jour évoluer dans le grand stade pour défendre le blason du club de la ville où ils ont grandi. 

                                                                                                                                                                                                                                        (R.D.)








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte