RTC

Le Femina Visé invaincu du 1er tour en D1 après un match fou contre Saint-Trond

 21 novembre 2021 10:31   Visé


Avec 7 victoires en 7 matchs et possédant les meilleures attaques et défenses de la D1, le Fémina Visé était sur un parfait sans-faute avant le choc contre Saint-Trond ce samedi. Les Trudonnaires sont 2èmes derrières les Visétoises et les talonnent de deux points seulement au classement. La 1ère période est en tout cas serrée et rude dans les duels. Les Bassi-Mosanes rentrent bien dans leur rencontre et mènent 7-2 après 10 minutes de jeu. Mais Saint-Trond ne se laisse absolument pas faire. Chaque fois que Visé croit pouvoir s'envoler au score, l'adversaire réduit nettement l'écart. Un scénario qui va se répéter plusieurs fois et amener Saint-Trond à égaliser à 12-12 à 5 minutes du repos. 

"J’étais très satisfaite de notre première mi-temps", estime Loës Vandewal, l'une des joueuses du Femina. "On ne s’est pas laissées embarquer. On savait que ça n’allait pas être facile, que l’adversaire aurait le couteau entre les dents. Dès l’entame de match, je trouve que ça s’est bien déroulé en défense et en attaque. Mais on savait que ce serait compliqué de maintenir la même cadence en deuxième mi-temps."

Visé scelle le score à 16-14 avant la fin d'une première mi-tempsles deux derniers remparts se sont clairement mis en évidence. On soulignera que c'est la 3ème gardienne Laura Martin qui aura été titularisée en l'absence des deux premières actuellement blessées. Aline Delle Vedove, joueuse de champ, a même du dépanner comme 2e gardienne. "J'étais bien dans mon goal, l'équipe m'aidait beaucoup en défense mais c'est surtout offensivement que ça a pêché", nous dit Laura Martin

Le Femina Visé repart de plus belle après le repos. Les joueuses de Werner Roef semblent en meilleure posture et prennent jusqu'à 5 longueurs d'avance sur les Flandriennes. C'est 26-21 peu avant la moitié du deuxième acte. Mais cet écart ne fera que fondre jusqu'à la fin. Les Visétoises se montrent moins adroites devant le but au contraire des Trudonnaires. Saint-Trond égalise même à 29-29 à moins d'1 minute du terme ... et prend l'avance pour la première fois du match à 12 secondes de la fin. On croit les Bleues et Blanches se diriger vers leur 1ère défaite de la saison. Mais dans un dernier élan, Loes Vandewal permet aux Visétoises de décrocher le partage in extremis face à leurs dauphines. 30-30, le choc aura tenu toutes ses promesses ! 

"Il faut retenir qu'on a une nouvelle équipe, on n'a pas eu la chance de pratiquer la saison dernière, on est toujours en train de construire", expose Aline Delle Vedove. "C'est vrai qu'individuellement, on a des individus qui percutent mais le jeu collectif, ce n'est pas facile à acquérir comme ça surtout quand on a une saison blanche dans les pattes. On joue contre une équipe de Saint-Trond qui se connaît par coeur bien qu'elles aient perdu des éléments. Elles ont aussi récupérer des éléments qui étaient chez nous donc, ça ne nous simplifiait pas du tout la tâche. Mais comme Loës disait, on est déjà bien contentes d'avoir été chercher 1 point vu les circonstances, ça ne peut qu'être meilleur pour la suite et ça va nous aider à grandir en tant que collectif."

Le match nul contre Saint-Trond scelle aussi le 1er tour de D1 où Visé n'a finalement jamais été vaincue en 8 journées. "C'était un tour très spécial dans le sens où on redémarrait après le Covid même si on avait fait 2 ans avec ces joueuses-là", argument la présidente, Véronique Lensen. "C'était pas mal ! Les joueuses ont essayé des choses, elles ont appris à se connaître, le noyau était pas mal du tout, la mayonnaise a bien pris. Elles ont fait ce qu'elles avaient à faire et il fallait à un moment donné qu'elles arrêtent d'avoir des matchs où on gagne tout le temps. Ce n'était pas plus mal de dernier ce tour sur un match où il y avait quand même pas mal de pression et de stress, ça fait du bien. À un moment donné, c'est bien beau de gagner de 15-20 goals mais ce n'est pas comme ça qu'on se forme. Il faut pouvoir pouvoir perdre et faire des matchs nuls, avoir une certaine pression et du stress pour pouvoir continuer à avancer et faire mieux pour la suite."








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte