RTC

La para-archère saint-georgienne Chrystelle Cimetta vise les Jeux Paralympiques

 14 juin 2021 10:39   Huy


Du côté de Huy, Chrystelle Cimetta s'exerce, encore et encore. Dans un mois, la para-archère de 35 ans disputera les Championnats d'Europe de tir à l'arc en République Tchèque, où elle peut décrocher une qualification pour les Jeux Paralympiques de Tokyo. Et un seul mot d'ordre traverse son esprit. 

"Aller le plus loin possible. On n'a pas de critètres vraiment énoncés aux athlètes. Ce sont vraiment les coaches et les fédérations qui les connaissent. Mais ils préfèrent ne pas nous les dire pour qu'on puisse juste tirer et se faire plaisir.


UN MENTAL DE GUERRIÈRE

La préparation se précise donc pour Chrystelle, son arc composé toujours dirigé vers une cible immobile à 50 mètres de distance. C'est sa discipline de prédilection. "On travaille souvent sous forme pyramidale. Donc 3 à 4 mois avant la compétition, c'est vraiment que du volume, on tire toute notre botte de flèches. Et plus on arrive à échéance, moins on fait du volume et plus on s'axe sur la qualité. On essaye tout le temps de viser du 10 sur la cible, c'est le point maximum qu'on peut avoir sur une flèche."

Au quotidien, Chrystelle fait preuve d'une assiduité remarquable, malgré un handicap qui l'accompagne depuis toujours. "Je suis ce qu'on appelle 'IMC', donc 'Infirmité moteur cérébrale'. J'ai eu un petit problème de manque d'oxygène avant la naissance et ça a fait un effet parasitaire sur les neurones, ce qui m'empêche d'avoir la même mobilité que quelqu'un de valide."


PASSIONNÉE DEPUIS TOUTE JEUNE

Cette passion pour le tir à l'arc apparue dès ses 4 ans (en regardant Rambo à la télé), l'a amenée, en 8 ans, vers plusieurs podiums et titres de championne de la Province de Liège, de la Ligue Francophone et de Belgique ainsi qu'à une 1ère place aux European Master Games à Turin en 2019. Elle est aujourd'hui 33ème mondiale dans la catégorie des archers en fauteuil, paraplégiques et assimilés. Elle concourt aussi contre des personnes valides et fait plus que rivaliser avec. 

"Le plus marquant dans ma carrière, c'est que j'ai quand même évolué assez vite. J'ai eu une soif d'apprendre et de performer chaque année. Dès que j'ai commencé, j'ai pu avoir la médaille d'or championnat de Belgique sur 25 mètres. Maintenant, ce serait bien d'avoir un podium dans chaque compétition à savoir le Championnat d'Europe, du Monde et pourquoi pas un jour celui des Paralympiques. Ce serait vraiment le rêve ultime !"

Chrystelle cherche à ajouter d'autres titres à son palmarès mais veut avant tout se faire plaisir. "Avec l'année qui vient de s'écouler, la pandémie et le Covid, on a perdu énormément d'endurance et de possibilités d'entraînement. Donc, je crois qu'on va juste se faire plaisir. On va voir ce que ça donnera."

En juillet, la para-archère de la Compagnie des Archers de Huy pourrait donc décrocher la première qualification de sa carrière pour les Jeux Paralympiques. Et on espère évidemment qu'elle y arrivera dès cette année ! 

Joachim Gilles & Sébastien Willem








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte