RTC

"Pas de mauvaises ondes" pour David Goffin

Tennis TV
 05 mars 2021 08:34  


Battu 7-6(3) et 7-6(5) ce jeudi au deuxième tour du tournoi ATP 500 de Rotterdam par Jérémy Chardy (ATP 64), David Goffin (ATP 14) va désormais tourner son regard vers le Moyen-Orient. 

"Ce n'était pas évident", a confié David Goffin. "Jérémy touche bien la balle depuis le début de l'année et ce n'est pas facile quand il joue comme ça. J'ai aussi rencontré quelques difficultés à m'adapter au court central, qui est plus lent que le court n°1 sur lequel j'avais joué hier contre Struff."

Cette défaite contre Jérémy Chardy constitue un coup d'arrêt dans la progression de David Goffin, qui avait repris de belles couleurs la semaine dernière avec un titre, le cinquième de sa carrière, au tournoi ATP 250 de Montpellier. Le N.1 belge, cela dit, ne tenait pas trop à s'y attarder. "J'étais un peu fatigué également", a-t-il poursuivi. "Je ne sais pas si c'était lié à l'enchaînement des matches ou au contexte de ce match-ci tout simplement, car il n'y avait pas de rythme, pas d'échanges et tout devait en somme venir de ma raquette. J'aurais pu essayer de mettre plus d'énergie pour le breaker, mais c'était difficile, Cette semaine reste néanmoins positive. J'ai gagné un bon match, j'ai le sentiment que je suis bien reparti après l'Australie, que je retrouve mon tennis et je ne pense pas que cette défaite va engendrer de mauvaises ondes dans ma confiance ou dans mon jeu. Là, j'aurai quelques jours pour récupérer et m'entraîner avant de jouer à Doha."

Cap sur le Qatar et les Émirats arabes unis

Le N.1 belge, 30 ans, participera ainsi successivement aux tournois ATP 250 et 500 sur dur de Doha et Dubaï, où il n'a plus joué depuis respectivement deux et cinq ans. "Doha et Dubaï, c'est une belle tournée à faire", a-t-il expliqué après sa défaite. "Il y a un tournoi ATP 250 suivi d'un ATP 500 à l'extérieur et cela me plaît bien. C'était peut-être plus Montpellier qui constituait le point d'interrogation, si j'avais besoin d'un peu plus de temps pour me préparer après mon retour d'Australie. Le programme n'est pas facile, car après Dubaï, il y aura également Miami, mais je voulais avoir des matches. Le fait est que j'en ai entre-temps déjà eu pas mal, mais tout est resté tel quel. Et maintenant que j'ai perdu au deuxième tour, je vais pouvoir me rendre sereinement à Doha. Je vais sans doute voyager demain et taper dehors durant le week-end."

À Doha, David Goffin retrouvera notamment Dominic Thiem (ATP 4), le revenant Roger Federer (ATP 5), le Russe Andrey Rublev (ATP 8) qu'il aurait affronté à Rotterdam en cas de victoire contre Jérémy Chardy, et le Canadien Denis Shapovalov (ATP 11). À Dubaï, s'ajoutera l'Italien Matteo Berretini (ATP 10). Bref, du beau monde. "Doha, d'habitude, c'est un peu difficile, car il s'agit du premier tournoi de l'année, mais ici j'ai des matches dans les jambes", a-t-il souligné. "Ce sont des beaux tournois et des conditions de jeu qui peuvent me convenir. Je me sens beaucoup mieux, dans mon jeu et dans ma tête en ayant eu des matches et des victoires. Je me déplace mieux et j'ose prendre la balle plus tôt avec mon coup droit, ce qui fait une grande différence. J'ai mieux servi aussi ces dernières semaines, même si c'était mitigé aujourd'hui contre Chardy. Doha et Dubaï sont des plateaux très forts, mais on va essayer de continuer comme ça, s'accrocher à chaque match et produire du bon tennis."

S.Savaris (avec Belga)










Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte