RTC

David Goffin soulagé, c'est fini pour 2020 !

 04 novembre 2020 08:50  


"Je suis content que la saison soit terminée ", a déclaré David Goffin (ATP 14) après une nouvelle déception. Mardi soir à l'Accor Arena de Bercy, il s'est incliné dès son entrée en lice au Rolex Paris Masters, le dernier tournoi ATP Masters 1000 de la saison. Sur le court central, le Liégeois, 29 ans, a été battu 6-4, 7-6 (8/6) par le Slovaque Norbert Gombos (ATP 105), 30 ans, issu des qualifications, dans un match où il a commis pas moins de 46 fautes directes.

"Je n'avais aucune attente en venant ici. J'avais juste envie de me tester un peu, voir où je me situais, parce qu'à Anvers, ce n'était pas génial", a-t-il expliqué après sa défaite. "Je n'ai pas très bien joué mais j'ai eu beaucoup d'opportunités. J'ai eu beaucoup de balles de break dans le premier set, j'ai mené 4-2 avec balle de 5-2 double break et puis 6-3 dans le tie-break du deuxième. Il a été solide jusqu'à la fin. J'ai commis des erreurs, mais la balle avançait vite. Il a gagné beaucoup de matches en sortant des qualifications. Je pense qu'il méritait de gagner. Il a été plus solide que moi au bout du compte."

L'année 2020 est donc terminée pour David Goffin. Une saison qui avait commencé en fanfare, avec une victoire contre Rafael Nadal lors de l'ATP Cup à Sydney en janvier, mais qui ensuite, avec le Covid-19, s'est révélée nettement moins réjouissante. "Je jouais bien dès le début de l'année. C'est dommage, car j'attendais Indian Wells et Miami, qui étaient de gros objectifs", a-t-il poursuivi. "Cela a été complètement chamboulé. Je me suis bien accroché sur dur quand on a repris après le confinement avec un huitième de finale à l'US Open. Après le changement de surface, le mauvais match à Roland-Garros et le virus qui est arrivé, la saison était quasiment finie. Mais je voulais quand même jouer à Anvers et je me suis dit : ici, c'est un beau tournoi. Comme tout le monde, on ne s'attendait pas à une telle année. Je pense que cela va commencer de la même manière l'année prochaine mais au moins on est prêt."

"Je n'ai peut-être pas pratiqué mon meilleur tennis, mais j'ai eu de bons moments. A Anvers et ici", a-t-il déclaré. "À Roland-Garros, l'adversaire était de qualité (ndlr : le jeune Italien Jannik Sinner), mais je voulais faire un come-back pour la fin de la saison. J'ai eu le virus ensuite. Ce n'était pas l'idéal à cette époque de l'année, mais j'étais ravi de fouler le court à nouveau. Bien sûr, je n'étais pas prêt. Je le savais, mon coach également. Avant Anvers, j'ai tapé deux fois, puis je me suis arrêté. Et j'ai retapé deux fois avant ici. On ne peut pas espérer grand-chose. J'ai essayé de faire le maximum et c'est tout."

Regard vers 2021

David Goffin va désormais tourner son regard vers 2021. Encore dans le top 10 à l'ATP dé début février à fin août, le N.1 belge sait qu'il devra mettre les bouchées doubles s'il veut retrouver une place au soleil. Mais il est prêt à le faire. "Je ne me sens pas à bout au point de ne plus avoir envie de voir une balle jaune. C'est déjà bien", a-t-il poursuivi. "Nous devrons quitter l'Europe plus tôt, parce qu'il faut observer une quarantaine en Australie, mais nous trouverons des solutions pour faire une bonne préparation. Déjà, c'est retrouver la fraîcheur physique et mentale. Avec le virus, les changements de surface, le froid, j'ai un peu mal partout. Quand on se sent bien, on arrive à gérer toutes sortes de conditions. Cela va être une phase importante dans ma préparation pour essayer de retrouver cette solidité et le meilleur coffre possible pour avoir une bonne année 2021."

Source: Belga










Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte