RTC

Denis Mukwege, président d'honneur d'une nouvelle Chaire de l'Uliège

× La consultation gratuite du site de RTC est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 20 septembre 2018 16:13   Liège

Denis Mukwege, gynécologue connu comme l' "Homme qui répare les femmes" est une figure internationale de la lutte contre les violences faites aux femmes, en particuliers le recours aux viols comme arme de guerre.

Il est désormais aussi président d'honneur d'une nouvelle chaire internationale sur les violences faites aux femmes et filles dans les conflits armés. Cette chaire a été mise en place par l'Université de Liège avec une volonté d'approche multidisciplinaire du problème.

"Lorsqu’on est face à ces viols avec mutilations, il n’y a pas que l’aspect chirurgical ou gynécologique à prendre en compte" explique Denis Mukwege. "Il y a aussi les aspects psychologiques, sociologiques, juridiques, et aussi anthropologiques. Pour pouvoir résoudre le problème des violences sexuelles utilisées comme armes de guerre, ils faut répondre à beaucoup de question qui ne se règlent pas avec un bistouri."

La Chaire Mukwege sera une sorte de réseaux international de chercheurs et scientifiques qui travailleront sur le problème des violences faites aux femmes et aux filles ainsi qu’à leur utilisation comme arme de guerre, chacun dans leur discipline. Objectif : enrichir les connaissances sur ces phénomènes mais aussi et surtout apporter des solutions à mettre en place sur le terrain.

"Cela se fera par le biais de publications scientifiques" explique le docteur Mukegwe. "Ce que j’espère avec cette chaire c’est qu’il y aura des chercheurs qui publierons sur le sujet, dans leur discipline. Ce qui permettra aux praticiens sur place d’avoir plus d’outils en mains. Ils pourront apprendre ce qu’il faut mettre en place face à certaines situations, quels protocoles suivre. J’espère vraiment que cela nous aidera sur le terrain en Afrique, mais que cela aidera aussi d’autres personnes ailleurs dans le monde face aux violences sexuelles infligées aux femmes."

Le docteur Denis Mukwege a commencé à opérer les femmes mutilées il y a une vingtaine d'année. Il était alors presque seul.

Après 20 ans de lutte contre le phénomène et de tractations partout dans le monde, il est aujourd'hui reconnu internationalement pour son travail. Mais plus important encore, il a réussi une prise de conscience collective et mondiale du phénomène. De quoi recevoir d'avantage d'appuis pour lutter contre les mutilations sexuelles.

 

 






Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte