RTC

Fernand Tomsin, un horloger d'un autre temps

× La consultation gratuite du site de RTC est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 14 juillet 2020 16:56   Trooz


C’est sans doute le plus ancien des horlogers en activité du royaume : Fernand Tomsin répare encore des pendules et des vieilles montres dans son magasin atelier, à Fraipont-Trooz, depuis... 67 années. L’heure d'une retraite méritée a pourtant sonné depuis bien longtemps pour cet horloger : l’homme est aujourd'hui âgé de 87 ans !

 Amoureux de fines mécaniques, sa carrière a débuté en 1953  : il avait alors une vingtaine d'années.

A 87 ans, Fernand Tomsin poursuit son travail de précision sur des mécanismes miniatures, même s'il regrette l'âge d'or des belles montres mécaniques.

L’homme a aussi vendu des montres jusqu’il y a une dizaine d’années. Il a décidé de cesser cette activité après avoir été victime d'un braquage. 

Depuis, il s'est débarrassé de toutes les montres neuves de son magasin, et se consacre exclusivement à la réparation de montres anciennes, mais aussi de pendules, de coucous et autres vieilles horloges.

Le magasin présente une devanture assez discrète. La vitrine sert maintenant à entreposer les anciennes montres et pendules déposés ici pour réparation. C’est avant-tout une adresse de connaisseurs, où une clientèle fidèle défile parfois de génération en génération.

Fernand Tomsin ne s’est pas fixé de date définitive pour prendre sa retraite. Il l’a bien envisagée, mais à chaque fois, "des clients , venus rechercher leurs montres réparées, reviennent pousser la porte avec autant de montres à réparer", explique t il.

Si le métier d'artisan-horloger tend à disparaître, l'atelier de Fernand Tomsin, lui, ne semble pas prêt de fermer ses portes !

 

 










Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte