RTC

Le Plan Urbain de Mobilité liégeois adopté

× La consultation gratuite du site de RTC est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 21 mai 2019 15:01   Arrondissement de Liège

Le Gouvernement wallon a définitivement adopté le 16 mai 2019 le Plan Urbain de Mobilité (PUM) de l’arrondissement de Liège« Ce PUM devient le texte de référence permettant d’éclairer les stratégies de mobilité à mettre en place au bénéfice des 24 communes de l’agglomération de Liège, explique Carlo DI ANTONIO, ministre wallon de la mobilité. Il orientera les grands projets des 10 prochaines années et impactera favorablement le quotidien de 17% des Wallons ! ». 

Le document pose un diagnostic précis des besoins de l’arrondissement en matière d’accessibilité et de mobilité. Il se base sur l’analyse des forces et faiblesses des 24 communes concernées et propose des solutions et des mesures chiffrées et objectivées à court, moyen et long terme. 

Avec cette adoption définitive, le Plan Urbain de Mobilité termine sa phase théorique et peut désormais commencer à produire ses effets sur le terrain.

  

Les mesures envisagées :

 

  • développer 15 corridors vélos structurants avec des points nœuds et des services dont des stationnements, articulé sur des infrastructures existantes tels que le RAVeL à adapter ou sur des infrastructures nouvelles ;
  • concrétiser le tram est ses extensions vers Jemeppe et Herstal ;
  • restructurer les réseaux bus à cette occasion avec des lignes express notamment : 5 axes BHNS (Bus à Haut Niveau de Service), 10 chronobus, 3 lignes rocades et 2 lignes interurbaines (dont celle vers Marche déjà mise en place) avec des bus à carburants alternatif ;
  • pour le train, concrétiser le REL (Réseau Express Liégeois) ;
  • développer 24 pôles d’échanges multimodaux (mobipôles et mobipoints), conformément à la démarche initiée par la Wallonie sur le territoire ;
  • développer 10.000 places dans 20 P+R dont divers sont déjà existants ou programmés dans le cadre du tram ;
  • mettre en place un management de la mobilité ;
  • mettre en place un bureau du temps car les heures de pointe concentrent trop de trafic ;
  • promouvoir la multimodalité ;
  • développer la mobilité piétonne et des micromobilités (trotinettes électriques etc) ;
  • poursuivre la mise en œuvre des projets du Plan Mobilité et Infrastructures pour le réseau (auto)routier afin de moderniser et sécuriser les voiries et les partager ;
  • diverses mesures pour le transport de marchandises (rail, route, eau, air) dans un cadre régional et international.

Pour tout complément d’information ou détail : https://www.fichier-pdf.fr/2019/05/20/pum-definitif/pum-definitif.pdf

  Parce qu’il concentre 19% des emplois wallons, couvre 7,4% du territoire mais aussi parce que ses habitants représentent 50% des usagers du TEC, l’arrondissement de Liège est le premier des arrondissements wallons à avoir été doté d’un tel outil d’aide à la décision en matière de mobilité.

 

Du côté de la Wallonie, on espère que ce PUM liégeois ouvre la voie aux suivants. « Charleroi, La Louvière, Mons, Namur, Tournai et Verviers pourraient par exemple en bénéficier rapidement » commente le Ministre DI ANTONIO

 






Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte