RTC

RTC fait son sport #9 - Le Paintball

× La consultation gratuite du site de RTC est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 09 octobre 2020 08:00   Sprimont


Pour cet épisode, l'équipe de RTC fait son sport vous emmène au front pour la découverte d'un sport souvent considéré comme un loisir : le paintball. Apparu durant les années 70 cette discipline sportive se pratique à 5 contre 5. La Belgique ne compte que 5 terrains de compétition, pourtant notre pays a décroché le titre de champion du monde en 2019. 

Une découverte chez Breakout Arena

Le paintball peut se pratiquer à différents endroits de Liège. Mais pour notre mission du jour c’est à Sprimont que nous sommes parachutés, dans les baraquements de Breakout Arena. Le paintball est habituellement connu dans sa version de loisir qui peut se pratiquer entre amis ou lors d’un enterrement de vie de garçon ou de jeune fille. Cette fois-ci nous nous attaquons au paintball sportif !

Le club de Sprimont abrite des champions du monde

 

Cette discipline se pratique à 5 contre 5 et nous nous apprêtons à la découvrir avec de vrais pros.  Plusieurs membres de Breakout Arena font partie de l’équipe de Belgique qui est devenue championne du monde en 2019 ! Nous ferons donc de bonnes cibles pour vous permettre de découvrir ce sport qui allie esprit d’équipe, tactique, précision et endurance !

La sécurité avant tout !

Les pistolets de paintball propulsent des projectiles à une vitesse de 300 km/h, il y a donc des règles de sécurité à respecter ! Les lanceurs doivent être équipés de leur "bouchon de canon". Vu la puissance avec laquelle les billes sont projetées sans protection celles-ci peuvent crever un oeil. Il est donc très important de porter un masque lorsqu'on évolue sur le terrain.

Des terrains modulables

Le paintball sportif se pratique sur des terrains composés d’une 40aine d’obstacles gonflables. L’objectif est d’arriver à marquer chaque adversaire en tirant une bille contenant de la peinture à l’aide d’un lanceur. Une bille suffit pour éliminer un adversaire.

La disposition des terrains change chaque année et en fonction des compétitions. Les terrains de compétitions sont d'ailleurs communiqués aux équipes en amont de la rencontre pour permettre aux concurrents de s'entraîner dans leurs clubs respectifs. 

La clé de la victoire : la stratégie.

Une équipe se compose de 2 attaquants qui prennent des positions avancées sur le terrain, de 2 joueurs de fond de terrain qui se chargent de couvrir les attaquants et d’un milieu de terrain polyvalent qui va orienter le jeu. Des postes importants, qui combinés avec une bonne communication, ne laisseront aucune chance aux adversaires !

L'objectif n'est pas de glorifier les armes 

Le paintball reste avant tout une discipline sportive. Même si celui-ci se pratique avec des lanceurs qui ressemblent à des fusils l’objectif de ce sport n’est pas de faire l’apologie des armes. Les différents pratiquants veulent se décrocher de l'image des "fous avec des armes dans les bois", étiquette négative qui nuit à l'image globale du sport. 

Bon, nous n’allons pas vous mentir, vous n’êtes pas à l’abri d’un bleu ou deux. Mais rassurez-vous, généralement tout se passe le mieux !

Ça doit coûter cher tout ça, non ? 

Le paintball sportif se paye à hauteur d’un minimum de 10 euros par séance. Pour un débutant il est possible de faire l’acquisition d’un équipement de seconde main et de s’en tirer pour un peu plus de 300 €. Il faudra bien entendu racheter régulièrement des billes pour pratiquer cette discipline, les prix débutent à 30€ pour une caisse de 2000 billes.  

 

P. Devillers & A. Moers 










Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte