RTC

Chaudfontaine appelle les entreprises à l'aide pour récolter 3 millions d'euros

 28 novembre 2022 16:04   Chaudfontaine


Lors des inondations de l'année passée, une partie de la commune de Chaudfontaine a également été fortement impactée. Outre les habitations, ce sont certains lieux culturels qui sont toujours sens dessus dessous. Par exemple, Source O Rama qui tente de se reconstruire après avoir été totalement ravagé.

En plus d'avoir détruit des habitations, les inondations de l'année dernière ont fortement impacté des musées comme Source O Rama. La structure du bâtiment est maintenant sèche. Chaudfontaine pense à présent à reconstruire ce lieu central du tourisme de la commune où le syndicat d'initiative avait également ses bureaux. "On le voit comme une opportunité pour nous de créer un lieu plus moderne. Nous avions déjà bien avancé depuis quelques années, mais ces inondations sont venues stopper net notre progression", s'attriste Laurent Radermecker, vice-président du Royal syndicat d'initiative de Chaudfontaine.

Avant la crise, les rénovations auraient coûté 5 millions d'euros pour arriver à rénover et à améliorer Source O Rama, l'équipe compte sur les assurances, le fond des calamités, des subventions, mais aussi sur les entreprises de la région. "Elles vont pouvoir nous aider en faisant des donations. On s'est inscrit à la fondation Roi Baudouin afin que les dons que nous recevons soient déductibles", souligne Véronique Billet, directrice du Royal syndicat d'initiative de Chaudfontaine. Depuis peu, la surface de 2 000 m² accueillait deux musées, en plus de la salle de fête à l'étage qui a été épargnée par le courant. Un sur le cycle de l'eau, l'autre consacré aux artistes. Cette diversification de Source O Rama amenait de plus en plus de visiteurs.

Pour arriver à se remettre de cette épreuve et à faire encore mieux, la commune est épaulée par un bureau d'étude français, afin d'intéresser plus de touristes. L'ensemble du périmètre thermal est en train d'être repensé avec comme pièce centrale Source O Rama. Afin de rénover et de remettre en valeur la commune de la seule source chaude de Belgique et du Benelux. (P.J.)








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte