RTC

Les Schtroumpfs schtroumpfent wallon avec Noir Dessin Production

 21 decembre 2020 17:00   Liège


Créés en 1958 par Peyo, les Schtroumpfs sont aujourd’hui publiés dans 90 pays et s’expriment en 40 langues et même, depuis peu, en wallon liégeois !

Le travail d’adaptation a été réalisé par Paul-Henri Thomsin à la demande de Noir Dessin Production. Le 37ème album, paru en 2019 sous le titre « Les Schtroumpfs et la machine à rêver », est devenu  « Lès Schtroumps èt lès bèrikes èmcralêyes » entendez « Les Schtroumpfs et les lunettes magiques ».

 

Dans cette aventure, les Schtroumpfs sont confrontés à Gargamel et à un autre sinistre personnage qui les exploitent en leur donnant la possibilité de réaliser leurs rêves.

 

Ce travail a été particulier pour Paul-Henri Thomsin car il devait adapter des expressions en wallon tout en leur donnant les caractéristiques du langage des Schtroumpfs. Ainsi la fameuse interjection « oufti ! » est devenue «  schtroumpf ti ! » et, par exemple, sous l’appellation Schtroumpf Sogne-cou, on reconnaît le Schtroumpf courageux.

Le wallon est une langue qui s’est transmise de manière orale et dont, d’une manière souvent inconsciente, nous gardons toujours quelques souvenirs. L’album n’est pas traduit en français mais on peut imaginer un aîné le lire à des enfants. Lu à voix haute, le dialecte devient plus compréhensible, surtout avec le renfort des images de la BD.

Noir Dessin Production est une maison d’édition spécialisée dans les livres et les produits en wallon. Après Natacha, Le vieux Bleu, le Petit Bout d’Chique, tous trois de François Walthéry, et Pierre Tombal de Cauvin et Marc Hardy, c’est au tour des petits lutins bleus de s’exprimer dans le dialecte de chez nous avec l’accord d’IMPS qui détient les licences des Schtroumpfs.

L’album est préfacé par Willy Demeyer, bourgmestre de Liège. Il contient aussi un dossier inédit sur les cinq dessinateurs liégeois qui ont participé à la série :  François Walthéry, Daniel Desorgher, Pascal Garray et Péral, auxquels il faut ajouter Ludovic Borecki. Il relate aussi la Schtroumpf Expérience qui a célébré le cinquantième anniversaire des petits hommes bleux en 2018.

On note aussi que le quatrième de couverture est orné d’une interprétation du Perron liégeois, monument qui symbolise les libertés de la ville, par Perral. Un fait très rare car aucun autre album des Schtroumpfs ne représente ainsi un édifice symbolisant un pays.

« Lès Schtroumps èt lès bèrikes èmcralêyes » a été édité à  2000 exemplaires par Noir Dessin Production.

F. Bonivert 








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte