RTC

Liège chefs d'oeuvre: La maison bleue

Ce programme est sous-titré, cliquez sur l'icône CC pour en profiter
 13 janvier 2021 10:22  


La maison bleue, Marc Chagall (1920)

La Maison bleue, peinte en 1920 par Marc Chagall est, comme la majorité des peintures de l'artiste, un mélange d’onirisme et de souvenirs d’enfance.

En 1910, Marc Chagall se rend à Paris. Il y fréquente le milieu de l’avant-garde artistique et entre en contact avec des artistes fauves et des artistes cubistes. 

Il combine dans ses œuvres l'utilisation de couleurs pures et irréelles, inspirées de la palette chromatique des fauves, et le bousculement de la perspective et des espaces; procédé issu des réflexions des cubistes.

Construite symétriquement, La Maison bleue est un condensé visuel de la ville Biélorusse de Vitebsk, dont Marc Chagall est originaire. 

L’isba, petite maison en rondin colorés d'apparence instable, répond aux riches et blanches maisons de la ville que l'on découvre derrière un paysage rural. 

Ces deux mondes, tout en opposition, sont physiquement séparés l'un de l'autre par l'enceinte de la ville et l'eau du fleuve, la Dvina. Interprétée à travers le spectre de sa mémoire, Vitebsk sera le cadre de nombreuses peintures de Chagall. 

Son imaginaire est nourri par le quotidien rural de Vitebsk, qu'il a connu lors des séjours chez son grand-père. Le cochon à côté de l'Isba ou encore le coq fantomatique perché sur la cheminée sont des détails pittoresques symboliques de la sensibilité de Chagall. 

Considéré comme une œuvre d’art dégénéré par le régime nazi, l’œuvre a été acquise par la Ville de Liège lors de la Vente de Lucerne organisée par le 3e Reich en 1939. Au cours de cette vente, Liège a pu sauver d’une disparition certaine 9 chefs-d’œuvre de la modernité.








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte