RTC

Liège chefs d'oeuvre: Peigne à 4 dents (néolithique ancien rubané)

Ce programme est sous-titré, cliquez sur l'icône CC pour en profiter
 18 mai 2021 12:06  


Il s'agit d'un petit peigne en os pas plus grand qu’une fourchette à frites.

Retrouvé en 1907 place Saint-Lambert lors de l’installation de canalisation de gaz 

Il démontre une installation humaine sur ce site dès le Néolithique ancien (de -6500 à -5300 avant notre ère). 

Ce site est proche de la Meuse, là où la rivière de la Légia se jette dans le fleuve en formant un delta. Ce delta constitue des terres fertiles qui autorisent le développement de l’agriculture

Ce petit peigne, connu à Liège sous le nom de "gradine", était utilisé pour la mise en forme et la décoration de céramiques. 

Le coté affuté était utilisé comme ébauchoir, alors que la partie à dents permet de tracer dans la terre crue des motifs de lignes et de points alignés, motifs caractéristiques des populations Rubanées. 

La population Rubanée est une des plus anciennes d’Europe Centrale, originaire des Balkans. 

Les céramiques du Néolithique sont une nouveauté technologique qui se développe en fonction des besoins de stockage lié à l’agriculture. 

Les poteries étaient donc utilisées pour conserver les stocks de céréales cultivées.

Contrairement au Paléolithique, période précédente de la Préhistoire, l’homme n’est plus soumis à une économie de subsistance axée sur la chasse, la cueillette et le nomadisme. 

L’homme s’inscrit maintenant dans une économie de production basée sur l’agriculture et l’élevage ; il a désormais une certaine emprise sur son environnement ! 

 

 








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte