RTC

Huy : exhumations et travaux de terrassement au cimetière de la Buissière

× La consultation gratuite du site de RTC est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 26 juin 2020 07:00   Huy


Le cimetière de de la Buissière à Huy, qui est le plus grand de la commune, est actuellement en pleins travaux. Pendant cinq semaines, 350 dépouilles inhumées dans le champ commun ont été exhumées et placées dans des ossuaires. L’un des objectifs de ces travaux de repenser l’organisation de l’espace de ces champs communs afin de le redensifier. Les cimetières en milieu urbain ont tendance à devenir trop petit.

 

La quiétude des défunts a été quelque peu perturbée ces dernières semaines au cimetière de la Buissière à Huy. Et pour cause des travaux d’exhumation de 300 dépouilles et le terrassement d’un champ commun arrivé à saturation ont eu lieu. Les cimetières, dans leur configuration actuelles, sont devenu trop petits, et ne peuvent pas être étendus.

 

"Nous sommes dans ces cimetières en centre urbain et nous n’avons plus de zone d’extension possible" explique Éric Dosogne, échevin des travaux et du patrimoine de Huy. "Nous devons donc réformer les zones existantes. Ce que nous avons fait en exhumant l’ensemble des corps et en les plaçant dans des ossuaires. Ils sont préservés. Les cercueils partent en zone de traitement. Ainsi, nous disposons à nouveau d’espace dans les cimetières existants."  

 

Les tombes vidées font partie d’un champ commun. Ce sont les espaces réservées aux personnes qui ne désirent pas acheter une concession. Elles reposent à cet endroit pour une période de 5 ans minimum. Au bout d’un certain temps un renouvellement se fait pour libérer de la place. C’est là l’objectif des travaux, mais pas uniquement. 

 

"Un deuxième objectif est de végétaliser le cimetière" déclare Virginie Libert, chef des travaux à la Ville de Huy. "On veut faire cela pour deux raisons. Premièrement pour solutionner un problème d’écoulement des eaux lié au fait qu’on remue régulièrement la terre. Ensuite, cela améliore le confort des fossoyeurs. Avec des zones d’ombrages, le travail est plus aisé. Un autre objectif des travaux est d’aménager une zone de recueillement pour les familles. Et enfin, dans le cadre de ces travaux nous voulons aussi mettre en valeur les cimetières comme espaces publics en mettant en avant les monuments ayant un intérêt patrimonial présent dans le cimetière."

 

Ce cimetière, qui compte 2300 tombes et qui le plus grand de la commune compte en effet son lot de monument funéraire patrimonial.  

 

          

 

Une exhumation exceptionnelle

 

L’exhumation des cinq dernières semaines a eu lieu au printemps. Or, en principe, ce type d’opération doit avoir lieu en hiver, lorsqu’il fait plus frais, afin d’éviter les trop forts dégagements d’odeurs. Dans ce cas-ci , la commune de Huy a reçu une dérogation spéciale en raison de la crise du covid-19.

 

"Effectivement la crise du covid-19 a mis les équipes en confinement momentanément" explique Virginie Libert, chef des travaux à la Ville de Huy. "Suite à cela, nous avons eu du retard par rapport à notre campagne d’exhumation classique. Ce qui a impliqué une saturation de notre champ commun."

 

Près de 350 nouveaux espaces verront le jour dans le champ commun en travaux. Le  reverdissement, et la mise en valeur des monuments funéraires ayant un intérêt patrimonial seront terminés pour la Toussaint. Ce type de travaux sera ensuite également effectué par la suite dans d’autres cimetières de la commune. 










Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte