RTC

La Clinique Saint-Vincent est en train de disparaître

× La consultation gratuite du site de RTC est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 07 janvier 2021 18:30   Liège


La démolition de la Clinique Saint-Vincent à Rocourt a débuté cette semaine. La maternité où sont nés environ 176.000 bébés "liégeois" était fermée depuis mars 2020, suite au déménagement de ce service vers la Clinique CHC MontLégia. En attendant notamment la construction d'une toute nouvelle maison de repos, c'est une page qui se tourne définitivement sur le site rocourtois. 

La façade de la Clinique Saint-Vincent tient encore debout mais cela ne durera pas... Du côté de l’aile arrière, les travaux de démolition ont bel et bien débuté. Grues et pelleteuses s’affairent. L’objectif est de démonter l’entièreté des bâtiments d’ici la fin juin. 97 ans d’histoire de la maternité la plus connue en Cité ardente vont disparaître de la vue.

Fondée en 1923 à Rocourt, la Clinique Saint-Vincent était installée au départ dans une maison de maître. A l’époque, séparer la maternité de l’hôpital général était un projet innovant du Dr Jean Jonlet pour empêcher la transmission de la tuberculose au nouveau-né. 

Photo: la Clinique Saint-Vincent avant 1974

C’est en 1974 que fut inaugurée sur le même site la version plus moderne de la Clinique Saint-Vincent. Sabrina Lava en a été la dernière directrice pendant près de 13 ans.

On estime que 176.000 enfants ont vu le jour à la Clinique Saint-Vincent et plus de 3000 par an dès la fin des années 80. Le dernier accouchement a eu lieu en le 26 mars 2020, le jour même du déménagement. C'est un petit Liam qui est venu au monde.

Sur l’ancien site de la Clinique Saint-Vincent, la prochaine naissance sera celle d’une toute nouvelle maison de repos de près de 160 lits.

Photo : la future maison de repos

Entièrement conforme aux dernières normes, d’ici 2022, l'infrastructure moderne (investissement: +/- 20 millions d'euros) regroupera deux résidences liégeoises du groupe Care Ion. Le reste du site, acquis par la société Bluestone Invest, sera dévolu au logement.










Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte