RTC

La Meuse élargie de 65 mètres à Amay !

× La consultation gratuite du site de RTC est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 17 juin 2020 16:14  


C’est un chantier pharaonique qui est en cours sur la Meuse, du côté d’Amay. Le site éclusier d'Ampsin-Neuville est en travaux pour permettre le passage de plus gros convois fluviaux. Et comme la Meuse est ici dans une courbe, des travaux à la sortie de l’écluse sont nécessaires pour élargir le lit du fleuve sur plus de 60 mètres. Les voiries actuelles, le long de la berge, ont dû être déplacées. Une des nouvelles voiries pourrait être ouverte aux automobilistes dès ce vendredi.

Entre Namur et Anvers, Ampsin-Neuville est le dernier site éclusier à devoir être aménagé pour permettre le passage de convois de 9000 tonnes.

Ce chantier nécessite la construction de deux écluses, côté à côté. La future petite écluse va passer de 55 mètres à 225 mètres de long. Quand elle sera opérationnelle, c’est l’écluse voisine qui sera transformée : elle passera de 136 mètres à 225 m, mais elle sera deux fois plus large : 25 mètres, au lieu de 12,5

A la sortie de l’écluse, pour permettre aux convois de manœuvrer, il va falloir élargir le lit de la Meuse. C’est ce à quoi sont occupés plusieurs engins de chantier, qui creusent le futur tracé de la Meuse. L'actuelle berge droite sera sous-eau ; la nouvelle berge se situera 65 mètres plus loin, à l'intérieur des terres.

Les voiries actuelles, en bord de Meuse, vont elles-aussi devoir être reportées. Ce vendredi 19 juin, la nouvelle voirie de la Nationale 90 est susceptible d'être ouverte à la circulation, dans le sens Huy, Liège, estime Héloise Winandy, responsable communication à la SOFICO Wallonie Infrastructures.

L’autre bande de circulation est toujours en cours d’aménagement

Les travaux ont débuté en août 2018. L’objectif est de terminer l’ensemble des aménagements au cours de l’année 2024. La Meuse et le canal Albert seront alors mis a gabarit, pour les convois de 9000 tonnes, depuis Namur, jusqu’à Anvers.










Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte