RTC

Tram En Commun S3#8 Démonstrateur : une maquette grandeur nature et un échantillon de référence

Ce programme est sous-titré, cliquez sur l'icône CC pour en profiter
 12 novembre 2020 06:30   Liège


La construction du tram va bon train. Et si pour le moment sur le tracé du futur tram liégeois les avancées ne sont pas encore palpables pour le commun des mortels. En coulisses, par contre cela se concrétise, et il est possible d’entrevoir à quoi ressembleront les équipements du tram. À Bressoux, chez Colas, un démonstrateur est en cours de construction.

Le démonstrateur est un outil faisant partie de la méthode de travail de l’ensemble des acteurs actifs dans la réalisation de ce projet. Concrètement, un démonstrateur est une maquette grandeur nature où l’on retrouve l’ensemble des revêtements et du mobilier qui constitueront le tram à Liège.

C’est dans ces démonstrateurs que sont testés, éprouvés et rectifiés les différents éléments réalisés par les entrepreneurs ayant répondu aux appels d’offre pour la constructions du tram. Par exemple, les revêtements sont placés par les entrepreneurs. Ensuite, Tram’Ardent, la ville et le TEC, entre autres, les scrutent et font leurs remarques sur ce qu’il faut améliorer pour répondre très précisément au cahier des charges. C’est également le cas pour le mobilier urbain qui constituera les différentes stations du tram de la cité ardente.

"Nous avons ici une reconstitution grandeur nature d’un quart de station" explique Daniel Boden, urbaniste au sein de l'Opérateur de Transport de Wallonie (OTW). "Tout est construit comme si on était sur le terrain, mais on ne l’est pas. Cela nous permet de vérifier que tout ce qui est indiqué dans le cahier des charges est respecté à la lettre et que cela nous convient. Si ce n’est pas le cas nous demandons aux entrepreneurs de recommencer, et ce jusqu’à ce que cela soit parfait."

Ce démonstrateur constitue un échantillon de référence qui sera conservé pendant toute la durée du chantier. Il permettra à tout un chacun de vérifier que ce qui se fait en ville correspond à ce qui était prévu. L’intérêt d’un tel outil est d’éviter les erreurs lors de la construction effective des infrastructures et de devoir répéter des corrections ou recommencer plusieurs fois certains ouvrages. Mieux vaut prévenir que guérir.

 R. Dubois








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte