RTC

Nouvel axe routier à Bierset : la mobilité bientôt fluidifiée aux alentours de l'aéroport ?

 10 juin 2022 18:00   Fexhe-le-Haut-Clocher Grâce-Hollogne


La mobilité à Bierset et ses alentours va bientôt changer. Ce vendredi, un nouvel axe routier a été inauguré par le service public de Wallonie, en collaboration avec la SOWAER. Cet axe routier est censé fluidifier le trafic de marchandises généré par les activités de l’aéroport liégeois.

La bétonnisation de Bierset se poursuit dans le cadre du développement de Liège Airport. Une route d’environ 2.8 kilomètres a recouvert les terres de Grâce-Hollogne. Ce nouvel itinéraire permettra le contournement Nord de l’aéroport de Bierset. Le but, entre autres, est d’éviter aux camions de traverser les communes voisines de l’aéroport liégeois.

« Le développement de l’aéroport s’est fait, ces dernières années au nord principalement, explique Laurent Jossart, CEO de Liege Airport, avec l’implémentation d’Alibaba en novembre 2021. Le nord était relativement mal servi. Il était servi uniquement au départ de l’échangeur de Flémallle. Et ici, avec la route de contournement, on pourra rejoindre le nord, avec bien entendu toujours l’échangeur de Flémalle, mais également avec l’échangeur de Grâce-Hologne. Et donc cela nous offre beaucoup plus d’options pour notamment les poids lourds ».

Routes de campagne cabossées

Les poids lourds, ce fléau des communes rurales avoisinantes, comme l’explique le bourgmestre de Fexhe-le-Haut-Cloché où la mobilité a été fortement impactée pendant des années.

« Quand on a vu la fréquence et le nombre anormalement élevé de camions, qu’on voyait partout, aussi bien sur les nationales que sur les routes de village ou les routes de remembrement, étaye Henri Christophe, nous avons pris la décision au conseil de fermer 7 routes à la circulation et d’interdire le passage aux camions de plus de 7,5 tonnes. On a constaté là aussi des dégradations dans les chemins de remembrement ».

470 hectares de terres bétonnées ?

Faciliter l’accès à Bierset, c’est aussi attirer de nouveaux investisseurs. Autour de ce ring, se trouvent 470 hectares de terrains. Ils appartiennent à la SOWAER, un organisme d’intérêt public. Et sur ces terres, de nouvelles constructions remplaceront les fleurs sauvages de la région. « On ne peut pas se permettre de dire qu’on va fermer l’aéroport de Liège, annonce le ministre des aéroports, Adrien Dolimont. C’est une utopie de dire cela aujourd’hui ».

Et au ministre wallon des aéroports d'ajouter : "Ce qu’il faut, c’est accompagner son développement pour qu’il se passe au mieux. Cet exemple-ci est un bel exemple puisqu’on a parlé de biodiversité développée tout autour de l’aéroport, de pistes cyclables. Une mobilité également douce a donc été développée pour venir dans l’activité économique de l’aéroport. Il y a toute la ceinture nord de l’aéroport qui va permettre de ne pas impacter les communes voisines".

Mobilité fluidifiée = nuisances augmentées ?

La mobilité devrait être fluidifiée, mais les nuisances, qu’elles soient sonores ou environnementales, pourraient augmenter.

« Sur les 20 prochaines années, nous envisageons un doublement des volumes traités sur l’aéroport de liege, informe le CEO de l’entreprise. Et donc on peut s’attendre à ce qu’il y ait effectivement beaucoup plus de camions demain qu’aujourd’hui ».

Il reste toutefois encore 1 km de travaux à terminer pour finaliser cette nouvelle voie de contournement. Il faudra donc attendre la fin du mois de juin pour voir son influence réelle sur la mobilité de Fexhe-le-Haut-Clocher.

Mallaury Lehnertz








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte