RTC

Indemnisations tram : des commerçants lésés ?

 08 decembre 2022 16:28   Liège


Les travaux du tram pèsent sur les commerces liégeois. Pour soulager les plus impactés, la ville a obtenu auprès de la Région wallonne un montant de 11 millions d’euros. Pour répartir cette somme, le collège communal a opté pour un système de cinq zones géographiques, calculées en fonction de la distance avec les travaux. La zone 1 correspond aux commerces dont la vitrine donne directement sur les chantiers, ils recevront jusqu’à 9.500 euros. Les commerces dans la zone 2, en jaune, ont droit à 7.000 euros, ceux dans la zone 3, en rouge, auront 6.000 euros. 

Source : Google Earth

Dans la rue Neuvice, encerclée par les travaux depuis plus de trois ans, l’application du règlement interpelle certains commerçants, dont Bruno Le Boulangé : “Je suis ici en zone 2, et la boucherie qui est juste en face de chez moi est en zone 3. Le commerce dix mètres plus loin est en zone 1. Ici, en Neuvice, on est impactés des deux côtés, il y a des travaux côté Batte et côté Place du Marché. Ici, on est tous dans le même bain”. 

Mélanie Lemmens est chocolatière, et son magasin se situe au milieu de la rue, en zone 3. Elle recevra donc une plus petite prime que ses voisins. “En fait il y a deux poids deux mesures entre les commerces, parce qu’on est situés à X mètres… comme si le milieu était moins impacté par les travaux que les bouts de rue. Le problème, c’est que les gens ne viennent pas en ville, ils ont du mal à accéder que ce soit au bout ou au milieu de la rue."

Au niveau de la ville, pas question de revenir sur le règlement, comme l’explique le bourgmestre Willy Demeyer : “On ne trouve pas de critère plus objectif que celui de la distance vis-à-vis du chantier. C’est sur cette base que des zones ont été établies et que les commerçants seront indemnisés. Il fallait trouver un système qui a une sécurité juridique, parce que si elle n’est pas là, le règlement est contesté, et les commerçants auraient touché la somme peut-être dans deux ans."

Les commerçants ont jusqu’au 31 janvier pour introduire leur demande d’indemnisation auprès de la ville. Ils devraient recevoir la somme correspondant à leur zone dans le courant de cette année. 
















Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte