RTC

"On ne mord pas !", clament les dentistes

 12 janvier 2021 16:50   Liège


Actuellement, les dentistes wallons constatent 15 à 20 % de patients en moins par rapport aux années précédentes. A l'origine de la baisse de fréquentation: non pas la peur du dentiste mais bien la peur de la Covid. Face à cette réalité, l'APAD, l'Association pour la Pratique de l'Art Dentaire (établie à Liège), a décidé de lancer la campagne "Faites confiance à votre dentiste", dans le but de rassurer les patients sur les mesures sanitaires en vigueur. 

Visage masqué, les dentistes tentent de garder le sourire en 2021. Les patients n’ont pas une dent contre eux mais en ce moment, ils ont tendance à "confiner" leurs soins dentaires. 

"On constate que 15 à 20 % des patients désertent leurs consultations chez le dentiste", révèle Daphné Dujardin, responsable de l'APAD. "Par peur de la Covid, de se faire contaminer ou de ramener le virus à la maison, ils postposent leurs soins, ce qui est dommageable."

La situation entraîne des difficultés d’organisation dans les cabinets dentaires avec de plus en plus de rendez-vous annulés, la veille ou le jour même. L’autre conséquence, plus préoccupante, concerne directement les patients qui ont tendance à négliger les soins préventifs…

"Ces 5 ou 6 derniers mois, la crise de la Covid a mis un frein à cette prévention", souligne le dentiste liégeois Michaël Cesa. "Par conséquent, on en arrive maintenant à faire des soins d'urgence qu'on n'avait plus l'habitude de voir dans nos cabinets."

Protocoles sanitaires strictes

L’endroit où le/la dentiste opère fait évidemment l’objet d’une attention particulière en matière d’hygiène sanitaire. Ce n’est pas nouveau mais d’autres protocoles sont venus renforcer la sécurité autour des patients. Les règles de distanciation sociale sont d'application dans la salle d'attente et les distributeurs de gel hydroalcoolique se sont répandus.  

La campagne d’affichage "Faites confiance à votre dentiste" lancée ce mardi par l’APAD vise également à rassurer la population dans ce climat souvent anxiogène.

Dernièrement, l’INAMI a aussi pris une mesure pour encourager le passage chez le/la dentiste. Le délai de la visite obligatoire annuelle chez le/la professionnel-le des soins dentaires a été prolongé d'un an (jusque fin décembre 2021). Seule condition: s'être rendu chez votre dentiste en 2019. 








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte