RTC

Confinement aquatique: Valentine Dumont garde la forme!

× La consultation gratuite du site de RTC est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 27 mars 2020 17:06   Liège


Depuis l’entrée en vigueur des mesures de confinement, les compétitions sportives sont à l’arrêt. Pour les sportifs de haut niveau, il reste encore la possibilité de s’entraîner dans un des quatre centres Adeps, dont celui de Liège (Sart Tilman), à leur disposition. Cinq jours par semaine, Valentine Dumont, grand espoir de la natation belge, continue ainsi de prendre la direction du Sart Tilman pour pratiquer sa discipline.

Être confinée dans l’eau n’a rien à voir avec la crise du Covid-19, c’est habituel pour Valentine Dumont. A 19 ans, la nageuse namuroise née à Liège fait partie des 177 athlètes de haut niveau sous statut à pouvoir poursuivre l’entraînement dans un centre Adeps. En cette période de lutte contre le coronavirus, la dérogation sportive accordée mi-mars fut un soulagement car il aurait été préjudiciable d'arrêter toute activité physique.

Cela fait 5 ans que Valentine enchaîne chaque semaine les longueurs dans le bassin du Blanc Gravier au Sart Tilman sous l’œil de son coach, Ronald Claes. En cette période particulière, des règles strictes sont suivies (distanciation sociale et mesures d'hygiène renforcées). Par contre, la fréquence d’entraînement est presque inchangé: deux entraînements par jour à raisons de cinq jours par semaine (au lieu de six). 

Volonté avec supplément motivation

Comme un poisson dans l’eau depuis ses 7 ans, la détentrice des records nationaux sur 100, 200 et 400 m libre (le crawl, pour elle), tant en grand qu’en petit bassin, ne craint rien. Pas même une baisse de motivation malgré l’absence de compétitions…

"J'aime nager et m'entraîner", affirme-t-elle. "Je sais bien qu'à un moment, il y aura de nouveau des compétitions et il faudra être en forme". 

La nageuse belge est en pleine évolution mais n’a pas encore réussi à atteindre les minima pour les JO de Tokyo, entre-temps tombé à l’eau...du moins pour un an. Valentine, étudiante en médecine à l’Uliège, comprend logiquement le report olympique et compte pourquoi pas en tirer profit… Elle reçoit en tout cas un laps de temps supplémentaire pour tenter de décrocher son billet pour les JO 2021.

Et le coup est jouable car Valentine est à une demi-seconde des temps limites sur 100 m et à une seconde sur 200 m. Avec les efforts entrepris pour l’instant, dans un an, il n’est pas impossible qu’elle nous dise : "Tout baigne à Tokyo!"










Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte