RTC

Les travailleurs de l'ombre de l'hôpital MontLégia bientôt vaccinés

 20 janvier 2021 15:54   Liège


A partir de jeudi, l'hôpital MontLégia va vacciner une partie de son personnel. En première ligne, il n'y a pas que le personnel soignant mais aussi des travailleurs de l'ombre. Plusieurs employés essentiels au fonctionnement de l'hôpital, pourtant moins reconnus, donnent leurs impressions face à cette campagne de vaccination.

La vaccination à la Covid-19 va bientôt commencer pour le personnel du MontLégia et c'est le vaccin Pfizer qui a été choisi. Les chefs de service suivent les consignes de la direction et contactent donc chaque employé afin de l'inscrire ou non à cette campagne de vaccination. Il n'y a aucune obligation, mais pour Nathalie Viteux, technicienne de surface au CHC depuis 15 ans et chargée notamment de la désinfection des salles Covid, le choix du vaccin semblait évident.

"Au début de la crise sanitaire, on a eu vraiment du mal. On s'est plongé dedans sans savoir ce qu'on devait faire ou comment se protéger", se rappelle cette employée, armée chaque jour d'un masque FFP2 et de deux paires de gants. "Le fait de savoir qu'il y a un vaccin, et qu'on va peut-être pouvoir s'en sortir et éviter de toujours être habillé comme ceci, rend cette vaccination importante selon moi", explique cette travailleuse de l'ombre, essentielle au fonctionnement de l'hôpital. Et d'ajouter : "Il est temps que la crise sanitaire s'arrête et que tout le monde puisse faire le vaccin".

Les travailleurs de l'ombre, eux-aussi, en première ligne

Durant cette crise sanitaire, tous les employés de l'hôpital ont été mobilisés et n'ont pas ménagé leurs efforts. Des centaines de travailleurs de l'ombre ont aidé le personnel soignant à tenir bon. Ils sont brancardiers, pharmaciens, agents de sécurité ou encore techniciens.

"Dans notre service, on a énormément parlé de la vaccination", explique Dominique Durieux, responsable technique au CHC MontLégia. "On a fait un sondage chez nos techniciens et tout le monde est pour la vaccination, dans le service technique en tout cas", poursuit ce chef de service.

Certains employés du MontLégia ont été touchés personnellement par le coronavirus. Ce qui explique sûrement qu'une majorité souhaite se faire vacciner, mais des doutes persistent tout de même face à ce nouveau vaccin.

"Je crois qu'il y a encore beaucoup de personnes qui ont des réticences par rapport aux effets secondaires qu'ils craignent. Ils préfèrent attendre de voir comment cela s'est passé pour les autres avant de faire le vaccin", éclaire Fanny Mertz, responsable du service entretien et lingerie au MontLégia.

Pour l'instant, le groupe CHC dispose de 900 doses du vaccin Pfizer. La priorité est donnée aux employés des soins intensifs, des urgences ainsi que des unités Covid. Cette première phase de vaccination devrait en tout cas débuter dès jeudi.

Mallaury Lehnertz








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte