RTC

Liège-Bastogne-Liège Challenge: 8 500 amateurs sur les traces des professionnels

Ce programme est sous-titré, cliquez sur l'icône CC pour en profiter
 22 avril 2023 18:32   Province de Liège


Ce samedi avait lieu le Liège-Bastogne-Liège challenge. Chaque année, l'événement attire de nombreux cyclistes qui veulent se mettre au défi en roulant sur les traces des professionnels.

8 500 participants sont venus ce samedi de Belgique et d'ailleurs pour participer à la 6e édition du Liège-Bastogne-Liège Challenge. Les cyclistes ont pu choisir entre 3 distances 81, 155 et 251 kilomètres. Le Liège-Bastogne-Liège Challenge accueille depuis 6 éditions ceux et celles qui veulent suivre les traces des plus grands à J-1 de la course. "En fait, c'est presque le même parcours que celui des pros pour les 251. Pour les deux autres distances, c'est plutôt pour les cyclistes, qui veulent vivre l'événement et faire La Redoute comme les pros le lendemain quoi", explique Toon Fremau, le project manager du Liège-Bastogne-Liège Challenge.

Parmi les dix côtes du parcours. C'est bien celle-là que les participants redoutent le plus. Certains et certaines, moins préparés, mettent pied à terre avant d'atteindre le sommet. "Franchement, ça monte, ce n'est pas facile du tout. Mais bon, ça va aller. On va remonter en selle", s'exclame un cycliste.

"Ça nous change quoi ! C'est un pays de fous ici"

Arrivés au bout, les participants connaîtront le temps qu'il leur a fallu pour gravir cette côte. Certains visent la performance, d'autres profitent. "On a fait Paris-Roubaix Challenge, on a fait le Tour des Flandres Challenge. C'est le troisième qu’on pouvait faire dans la région, donc on est venu. Ce qui compte, c'est de se faire plaisir et de voir les beaux paysages. Ça nous change quoi ! C'est un pays de fous ici. Vous êtes frappadingue, c'est génial", s'amuse un Lillois. "Ces côtes, on les connaît, on est de la région, on a l'habitude de les monter. Mais là, c'est différent. On est en groupe, on peut se faire tirer par des coureurs plus forts. Et puis, il y a tout l'entourage, les barrières, les ravitaillements et puis on a les photos souvenirs. Donc c'est encore assez sympa", juge un cycliste de la région.

À l’arrivée, une médaille attend les sportifs, souvent épuisés après avoir bouclé cette épreuve. Avec autant de participants, ce challenge amateur fait partie des plus appréciés des cyclistes. Chaque année, cette course mythique nous accorde une visibilité à l'international qui entraîne de nombreux touristes à venir apprécier notre région. (P.J.)