RTC

Accord pour "Le jardin de la Porte-aux-Oies", il reste 30.000 euros à financer

× La consultation gratuite du site de RTC est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 09 novembre 2020 17:58   Liège


Nous vous annoncions hier la relance de la levée de fonds mise en place par la coopérative "Les Biens Communaux" qui souhaite créer un espace vert accessible au public en plein Outremeuse avec le projet "Jardin de la Porte-aux-oies".

Un accord est intervenu ce lundi après-midi entre la Coopérative «Les Biens communaux» et les adjudicataires du terrain de la rue Porte-aux-Oies, afin que la Coopérative en devienne propriétaire, pour y créer un Jardin de quartier, qui sera géré par l’association des habitants.

La coopérative sera donc chez le notaire Dusart ce mardi 10 novembre après-midi pour formaliser cet accord.

Concrètement, cela signifie cependant que la Coopérative doit encore lever, d’ici la mi-décembre, 30.000 euros pour finaliser le financement de l’achat. La coopérative espère que l’ensemble des personnes ayant soutenu ce projet aideront à atteindre cet objectif, en relayant l’appel à financement autour d’elles.

Pour soutenir le financement de l'achat d'ici la mi-décembre (il reste actuellement 30.000 euros à trouver), rendez-vous sur la page dédiée au projet.

Ce «Jardin de quartier» a été rendu possible par la contribution financière (150.000€ ont été levés en 5 jours...) de près de 400 personnes et associations, avec le relai actif de milliers d’autres.

Selon les habitants derrière ce collectif, ce projet sera un vecteur de lien social et de qualité de vie dans un quartier populaire qui a été durement éprouvé, depuis plusieurs décennies, par les dynamiques de destruction de l’urbanité.

Parallèlement, des discussions se poursuivent avec la Ville de Liège et son bourgmestre Willy Demeyer, afin de trouver la forme adéquate d’un soutien public au projet, lequel soutien sera indispensable pour réaliser les aménagements, dès lors que l’ensemble des ressources mobilisées jusqu’à présent auront été investies dans l’achat du terrain.

Rappel des faits

Après avoir échoué à acquérir le terrain de la rue Porte-aux-Oies, lors de la vente publique en ligne qui se clôturait ce vendredi, les membres de la coopérative "Les Biens Communaux" ont pu entrer en contact avec les adjudicataires du terrain, qui se sont montrés sensibles à la dynamique qui s'est créée et envisagent de se retirer de la vente (en autorisant la coopérative à se substituer à eux) au profit de la coopérative et du projet de Jardin de quartier porté par un groupe d'habitants d'Outremeuse.

Comme l'indique la coopérative, les modalités exactes de l'accord restent à trouver (sachant que la signature chez le notaire est prévue mardi).

Celle-ci fait un appel du pied aux autorités communales pour rendre le projet possible.

Pour rappel, ce vendredi 6 novembre s'est clôturée la vente aux enchères judiciaire concernant le terrain de la Porte-Aux-Oies. Les enchères sont montées jusqu'à 150.000 euros. Un montant qui s'est avéré être trop élevé pour le collectif citoyen qui s'était mobilisé afin de tenter d'acquérir la parcelle de 405m2.

Comme nous l'indiquions dans notre reportage tourné la semaine passée, il s'agit d'un des rares terrains à bâtir dans le quartier d’Outremeuse à Liège. La parcelle, située rue Portes-aux-oies est d’une superficie de 405 m2,  .

"Nous y voyons une formidable opportunité d’y créer un espace vert, de rencontres entre voisin.e.s, et une petite salle polyvalente pour y organiser des activités en partenariat avec les nombreuses associations du quartier, et l’énergie des un.e.s et des autres", souligne le comité d'habitants. 

Pour l’instant, une dizaine d’habitants de la rue se mobilisent pour offrir une utilité qu’ils jugent "bien nécessaire" au terrain à l’abandon. Ces habitants peuvent compter sur le soutien de la coopérative "Les biens communaux". Cette structure, gérée par le conseiller communal liégeois François Schreuer, s'est proposée d’aider les citoyens à acquérir le terrain.

 










Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte