RTC

APAL : les voitures liégeoises des années '70 et '80

 16 juin 2022 17:16   Blegny


Les amateurs de la marque automobile liégeoise APAL se retrouveront ce samedi à Blegny. C’est là que se trouvait l’atelier automobile, où la plupart des  modèles ont été assemblés dans les années 70 et 80. APAL est surtout connu pour son Buggy, un modèle inspiré des Meyers américaines, et qui contribuera à la réputation du constructeur liégeois à l'étranger.

Vous vous souvenez peut-être d'Elvis Presley, au volant d’une Meyers Manx orange, dans le film "Le Grand frisson", sorti en salle en 1968.

C’est au milieu des années 60, en Californie, que le premier buggy a été imaginée sous le crayon d'un artiste hippie, surfer, et touche à tout : Bruce Meyers. Il a eu l'idée de créer une coque en polyester sur un châssis de VW Coccinelle, une alternative plus fun que les Jeep pour aller se balader dans les dunes de la cote Ouest.

Les cinéphiles se souviendront sans doute aussi de "L'Affaire Thomas Crown", où Steve Mc Queen pilote une Meyers Manx. L'exemplaire du film fut adjugé à 456 000 dollars lors d'un vente aux enchères en 2020. Pas mal pour une voiture conçue au départ pour être bon marché, mais aussi fun que possible. Meyers avait tenu à aménager une petite partie plate sur l’aile pour pouvoir y déposer une bière. Quant à la ligne, il y avait mis tout son talent  pour la rendre désirable que possible, et en faire , pour reprendre son expression, « un aspirateur à nanas ». Toute une époque...

Fin des années 60, le belge Roland d'Ieteren revient d'un voyage en Californie où il a vu ces engins, et il propose à son ami, le liégeois Edmond Pery, de développer le concept. L'aventure des premiers Buggy en Belgique allait commencer . Edmond Pery est déjà a la tête d'un atelier, APAL – dont les lettres signifient Application Polyester Armé de Liège.

Apal construisait jusque là des petits coupés en polyester renforcé, inspirés de sportives, comme l' « Apal  coupé », dont les lignes évoquent clairement la Porsche Carrera Abarth, rappelle Serge Loxhay, responsable de la Section APAL au Belgian Buggy VW Club,

Apal aura finalement produit un peu plus plus de 5500 voitures. Les amateurs de la marque se retrouveront ce samedi 18 juin, dans l’ancienne usine qui les a vu naître, à Blegny, il y a maintenant quelques  dizaines d’années…

C’est l’occasion de revoir les modèles mythiques, ou de découvrir quelques-uns plus rares du plus "fun" des constructeurs automobiles liégeois…

 

Eric Ortmans








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte