RTC

Des supports pour ranger des planches de surf fabriqués à Remicourt

× La consultation gratuite du site de RTC est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 17 octobre 2020 08:00   Remicourt


Lorsqu'on parle de surf, que ce soit sur l'eau, ou sur la neige, on ne pense pas forcément à la Belgique. Pourtant il y a des pratiquants de ces disciplines dans nos régions. L'un d'eux, habitant Remicourt, a d'ailleurs lancé une petite activité originale en lien avec sa passion. Il construit des portes surf, entendez par là des supports pour déposer et exposer sa planche.

La pratique du surf évoque dans l'imaginaire des destinations lointaines comme Hawaï, les côtes australiennes ou, plus près de chez nous, Biarritz. Mais loin des plages ensoleillées, il a aussi des surfeurs. C’est le cas d’Arnaud Falla, un habitant de Remicourt. Il surfe depuis six ans. Et récemment il s’est lancé dans la production de supports pour ranger et exposer ses planches de surf.

"Lorsque j'ai reçu ma planche, je voulais l'exposer dans mon salon" déclare Arnaud Falla, surfeur et concepteur de porte surf. "J'ai cherché un support sur internet, mais je n'ai pas trouvé ce qu'il me fallait. Je voulais que le socle soit discret et élégant, qu'il ne soit surtout pas imposant."

Arnaud Falla a imaginé et dessiné son propre "surf dock", ou porte surf. Il a ensuite réalisé le premier exemplaire avec son père, menuisier ébéniste. Avec les quelques ficelles du métier, il réalise désormais ses objets lui-même en chêne.

"J'aime bien ce bois-là" explique Arnaud Falla, surfeur et bricoleur. "Je trouve qu'au toucher c'est très agréable. On sent tout de suite que c'est un bois de qualité. Il est également facile à mettre en couleur si les gens veulent changer la couleur de leur surf dock."

Quelques heures de travail sont nécessaires pour la réalisation d’un surf dock. Ceux-ci peuvent être utilisés pour les planches de plusieurs disciplines. Ce qui n’était pas le cas dans le projet initial du Remoucastrien.

"C'est vrai qu'au départ je les avais uniquement créés pour les surfeurs" explique Arnaud Falla. "Mais j'ai plusieurs amis qui m'ont demandé si je pouvais en faire pour le swowboard, le wake-board et les planches de kitesurf. Du coup, j'ai imaginé une autre façon de faire. Comme les autres planches que celles du surf sont plus étroites il fallait un système qui permette de tenir celle-ci mais sans avoir de ceintures qui tiennent la planche."

De fil en aiguille, Arnaud s’est mis à commercialiser ces supports via une page Facebook. Il a allié son hobby à la passion de son papa au travers de son initiative. Désormais, il attend impatiemment les vacances de fin d’année afin de pouvoir partir surfer la vague, si la situation sanitaire le lui permet.










Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte