RTC

Dicees : quand des Liégeois réinventent les dés à jouer

× La consultation gratuite du site de RTC est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 27 octobre 2018 19:19   Liège

Le jeu de dés est sans doute l’un des plus vieux jeux au monde. Vieux comme le monde, mais sans avoir beaucoup évolué depuis son apparition, et ce même s’il on l’utilise de différentes manières : « pur » pour le poker ou le 421, comme accessoire pour des jeuxde parcours (jeu de l’oie, des petits chevaux…Monopoly)

 

Cela, c’était avant que des makers, designer et électroniciens liégeois, ne donnent un grand coup de neuf aux dés en concevant Dicees, le dé ultra-connecté

 

 

Avec Dicees, on dispose toujours d’un dé à 6 faces, mais elles sont toutes équipées d’un afficheur couleur à LEDs. Et le dé est connecté.

 

Le joueur peut donc afficher n’importe quel motif sur chaque face. A l’aide de son smartphone, il peut associer des couleurs à ses adversaires et interagir avec n’importe quel appareil Bluetooth. Le dé comptabilise même les points de chacun et autorise le jeu à distance. Dans ce cas, il indique au smartphone quand le joueur a lancé le dé, la face qui est tombée et toutes les infos nécessaires au suivi du jeu, il est même capable de détecter une tricherie !

 

 

L’idée, à la base, est née d’une rencontre de Robin Murgia, un designer luxembourgeois et de François Royen, le patron d’un bureau de design liégeois. 

 

Robin adore les jeux. Très vite, ces créatifs imaginent de faire entrer le dé dans le 21e siècle. « On avait envie de faire entrer la technologie dans le monde du jeu de dés ! »

 

En une soirée, les caractéristiques et les fonctionnalités du jeu de dés du futur étaient définies : jouer à n’importe quel jeu de hasard, avec le même support, personnalisable à l’infini. Un support qui, de surcroît, vous aide à compter les points, à suivre le jeu, à détecter toute tricherie...

 

Jérémie Bours un ami de Robin, passionné par le développement hardware, se joint à l’équipe. Le défi : tout faire entrer (leds, batterie, bluetooth) dans un espace très limité

 

Créer un dé connecté n’est pas nouveau. Mais jusqu’à présent, les concurrents du projet liégeois se contentaient de détecter la position du dé et limitaient les jeux à leurs propres solutions. « Chez Dicees, outre de nouvelles fonctionnalités, nous nous voulons ouverts et libres. Chacun pourra développer son jeu, son application, comme bon lui semble, avec un SDK (Software Development Kit) ouvert. Chaque plateforme, chaque fournisseur de jeu pourra associer sa solution à notre dé »

 

Une première levée de fonds sur Kickstarter

 

L’équipe compte aujourd’hui sur un crowdfunding sur Kickstarter pour mettre en production une première grande série. Elle espère lever une première somme de 50.000 €.

 

Le prix de départ imaginé pour deux dés et sa station de connection/recharge : 60 €

 






Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte