RTC

Rejoindre sa dernière demeure en Maserati, c'est possible !

× La consultation gratuite du site de RTC est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 27 aout 2019 14:49   Herstal

L’entreprise de pompes funèbres Besem implantée à Herstal a récemment enrichi sa flotte d’un corbillard plutôt inhabituel, c'est ce que nous apprenait le journal La Meuse la semaine dernière. Il s’agit d’une Maserati Ghibli. Il n’en existe que trois du type en Belgique et c’est la seule qu’il existe en région liégeoise.

"Nous avons choisi une Maserati pour son esthétisme" déclare Raphaël Ianeri, gérant du funérarium Besem. "C'est une voiture qui a de la classe à l'italienne. Nous voulions pouvoir offrir ce service ici à Herstal. Nous devions changer un de nos corbillards. On a voulu sortir des traditionnelles berlines allemandes ou américaines. Mais nous continuons à proposer des véhicules classiques aussi"

Les courbes sportives et affinées, un moteur 3L V6 développant 275  chevaux, ainsi que le trident sur la calandre ne laisse aucun doute sur la marque du bolide. Par contre sa forme est quelque peu différente de ce qu’on voit habituellement sortir de l’usine italienne.

La voiture de cérémonie a été transformée par une entreprise spécialisée implantée à Venise et qui collabore régulièrement avec la marque. Suivant un cahier de charges très stricte, car on ne fait pas n’importe quoi avec une Maserati, le véhicule a été allongé d’un mètre. L’intérieur a entièrement adapté à sa fonction tout en gardant son cachet luxueux.

Le son du moteur, peu adapté aux cérémonies de funéraires, a aussi été atténué grâce à un système antibruit. La voiture peut ainsi être "bruyante" et silencieuse selon le désir des familles. L’assistant funéraire est donc au volant d’un bolide, mais pas question de rouler à tombeaux ouvert pour autant.

"Non, c'est hors de question" explique Thibaut Lacrosse, assistant funéraire. "C'est vrai que parfois on aurait envie d'accélérer. C'est tentant, mais cela n'est pas l'objectif. Nous conduisons ce véhicule lors de cérémonies funéraires où le calme et le respect sont de rigueur. Nous rouler à une moyenne de 30 km/h, comme c'est l'usage avec les autres corbillards". 

Pour acquérir ce véhicule d’exception, l’entreprise funéraire a déboursé une somme 20 à 50 % supérieure au prix d’un corbillard traditionnel. Mais, l’entreprise insiste, elle ne répercute pas cet investissement sur le prix de ses services.






Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte