RTC

Renzo Salvador, un luthier reconnu à l’international

× La consultation gratuite du site de RTC est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 25 fevrier 2020 15:54   Liège


Depuis 25 ans, Renzo Salvador exerce le métier qu’il aime. Musicien de formation, il s’intéresse aux instruments à cordes pincées et réalise sa première guitare pour lui-même. Depuis il est devenu luthier et n’a jamais cessé de fabriquer des instruments à cordes.

"Ce n’est pas un métier qu’on peut faire avec désinvolture" déclare Renzo Salvador, Luthier installé rue Neuvice à Liège. "Il faut être à fond dedans. Il ne faut pas compter les heures. Il ne faut pas non plus espérer gagner beaucoup d’argent. C’est un beau métier. Faire le métier qu’on aime finalement c’est déjà un beau salaire en soi."

Luths, guitares, ou encore harpes, ce sont vingt-cinq instruments différents que réalise régulièrement l’artisan. Ces instruments font partie de la familles des luths datant d’une période allant de la moitié du 15ème siècle aux années 1750. Pour leur réalisation, le luthier est historiquement juste dans la conception et l’esthétique des instruments.

"Cela demande un grand travail de documentation" explique le luthier. "Il faut connaître le contexte, l’époque, mais aussi la musique qui était écrite pour ces instruments en particulier. Je respecte la manière dont ils étaient construits à l’origine, mais aussi l’esthétique. Si ce sont des instruments plutôt utilisés en Italie à la Renaissance, leur ornementation correspondra  à l’esthétique de l’époque."

La réalisation de ce type d’instrument nécessite entre 100 et 200 heures de travail. Un ouvrage délicat et artisanal qui demande la maîtrise de nombreuses compétences, et aussi de la patience.

"Chaque étape de la réalisation d’un instrument prend du temps" déclare Renzo Salvador. "Par exemple, il y a le travail des plaquages, le travail de sculpture des manches,… On est un peu à géométrie variable. On est un peu sculpteur, un peu architecte et un peu menuisier."

Implanté rue Neuvice à Liège depuis une dizaine d’années, le luthier liégeois est connu partout en Europe. Sa clientèle composée de de particuliers, de musiciens d’ensemble baroque ou d’orchestre philharmonique vient de Belgique, de France, de Suisse ou encore d’Italie pour le savoir-faire presque inimitable de Renzo Salvador.

La transmission d’un savoir

Le métier de luthier, bien que nécessaire pour beaucoup de musiciens, n’est pas le plus répandu. En matière formation, la Wallonie est même un peu en retard par rapport au nord du pays. Il n’existe en effet qu’une école spécialisée  en lutherie sur le territoire Wallon contre quatre en Flandre.

Pour transmettre son savoir, Renzo Salvador organise des cours de lutherie et de marqueterie dans son atelier tous les samedis. Lors de ceux-ci, les participants construisent leur propre guitare selon leurs envies. Il donne également des cours à l’IFAPME de Limal.










Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte