RTC

Rome-Liège à vélo, un sacré défi !

× La consultation gratuite du site de RTC est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 10 juillet 2020 17:01   Neupré


En cette période de vacances, si certains se posent la question des solutions alternatives aux voyages en avion, d’autres ont déjà opté pour le vélo. C’est le cas pour un Neupréen qui est parti pour Rome en voiture ce matin. Il a pour ambition de revenir chez lui en Vélo. Près de 2000 kilomètres l’attendent répartis en 25 étapes. Ce périple, il se l’offre pour son anniversaire.

C’est 1935 kilomètres qui attendent Vincent Faniel. Ce Neupréen amateur de vélo s’est lancé un sacré défi ! Rejoindre Neupré depuis Rome. Un périple qu’il s’offre pour ses 50 ans.

"J’avais envie de marquer le coup différemment" explique Vincent Faniel, cyclotouriste Neupréen. "Plutôt que d’inviter mes amis à une garden party, l’idée est d’inviter mes amis à pédaler avec moi, ou m’encourager sur le parcours. Là, il y a déjà plus de vingt personnes qui se sont inscrites

Un sacré challenge pour Vincent dans une discipline qu’il ne pratique que depuis quelques années. Il a démarré le vélo après une opération au genou droit suite à une déchirure des ligaments croisés alors qu’il jouait au football.

"Je n’avais que deux options possibles après mon opération pour continuer à faire du sport" déclare Vincent Faniel. "Soit je devais faire de la natation. Mais je nage comme une pierre. Soit le vélo. Je pensais que le vélo c’était réservé à des cinquantenaires moustachus. J’ai découvert qu’en fait pas du tout ! On peut faire du vélo sans moustache ! Je me suis rendu compte que c’était un sport extrêmement agréable, très dur aussi. De par ce fait, ça m’a plu."

  

Niveau préparation, le néo-cinquantenaire a travaillé sa condition physique pour être prêt. Mais il a aussi bien planifié son roadbook. Il a minutieusement choisi les routes par lesquelles il passerait, en alliant le tourisme et les difficultés.

"On a une moyenne de 80 km par étapes" explique Vincent Faniel. "Il y a des dénivelés assez importants. Il y a des étapes où il y a 2400m de dénivelé pour 80 km, donc c’est quand même chaud ! "

Dès dimanche, le Neurpéen arpentera les routes italiennes, ensuite il passera par la Suisse puis la France avant d’arriver en Belgique, pour être de retour chez lui le le 8 août. Ses aventures sont à suivre sur la page facebook le critérium du confiné libéré.  










Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte