RTC

Wandre et Sclessin : gilets jaunes privés de braseros

× La consultation gratuite du site de RTC est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 21 novembre 2018 10:47   Liège

Les gilets jaunes sont toujours présents mercredi à Wandre et Sclessin où ils manifestent contre la hausse des prix sans pour autant bloquer les accès aux différents ports pétroliers, a déclaré en matinée la zone de police de Liège. Toutefois, la situation est susceptible de changer à tout moment. "A 9h20, les gilets jaunes étaient toujours à Wandre. Comme ils se trouvaient aux alentours des dépôts pétroliers, les camions ont eu facilement accès aux différentes entrées", a indiqué la zone de police de Liège. "Il en est de même à Sclessin. Malgré tout, la situation est susceptibe de changer au cours de la journée.".

Sur Wandre où elle se trouvait ce matin, une de nos équipes a été  interdite de tournage par une dizaine de manifestants, dont certains étaient cagoulés...

Pour rappel, ce mardi soir, une vingtaine de personnes n'appartenant pas au mouvement citoyen des gilets jaunes s'étaient rendues  à Wandre. Les forces de l'ordre, présentes sur les lieux, ont relevé leurs identités sans pour autant procéder à des interpellations. D'après la zone de police de Liège, aucune arrestation administrative n'a d'ailleurs eu lieu. Après que les "casseurs" aient quitté les lieux, les véritables manifestants ont établi un barrage filtrant sur l'avenue de l'Indépendance.

Ce matin, un nettoyage des lieux est en cours

Arrêté du bourgmestre de Liège

Plus tôt dans la journée de mardi, après une réunion en présence des services concernés (pompiers, police, sécurité civile) et des exploitants, un arrêté interdisant l’entreposage de matériaux combustible, leur incinération ainsi que les entraves sur la voie publique dans un rayon de 500m autour de la zone pétrolière, a été pris. Il répond au constat d'une utilisation toujours plus grande des braseros par les manifestants, à proximité de site "Seveso".

Pour les autorités, les risques sont importants et de trois types : 

  1. risque d'incendie, voire d'explosion, dans un des dépôts pétroliers ;
  2. un accident d’un camion-citerne pouvant occasionner une explosion ainsi qu’une pollution du sol et du fleuve ;
  3. les barrages physiques sont susceptibles de retarder, voire d’empêcher, l’accès des services de secours (et notamment des services incendie).





Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte