RTC

Hausse du prix de l'énergie: la ruée vers les pellets

 08 aout 2022 16:28   Esneux


L’augmentation du prix de l’énergie entraîne de nombreux consommateurs à changer leur système de chauffage. Certains sont prévoyants et se tournent vers les poêles à pellets. Même si les coûts augmentent, le pellet reste tout de même avantageux.

Pas le temps de souffler, pour les installateurs de poêle à pellets. C’est une des meilleures années qu’il ait connues. "Pour les installations, mon agenda est plein jusqu'au mois de novembre", affirme Christophe Steen, un installateur de "La passion des flammes". En cause, l’augmentation du prix de l’énergie.

Tous ses clients s’accordent à dire que le prix du pellet reste avantageux même s’il a lui aussi augmenté. "Depuis plus de 10 ans, nous utilisons un chauffage électrique. On a installé après un chauffage à gaz. Maintenant, on a constaté que ces deux moyens de chauffage coûtent vraiment très cher, on a donc décidé d'installer un poêle à pellets. Même si le prix augmente, ça reste intéressant", analyse Éric Troupin, un des clients de Christophe. En effet, le sac qu'avait acheté Éric coûtait 5 € début avril. 4 mois plus tard, il coûte 10 €. Les producteurs de pellets ont été surpris par l’augmentation de la demande. "Normalement, les producteurs arrêtent la production pendant l'été. Mais cette année, les consommateurs ont eu peur de tomber à court. Ils ont donc fait leur stock à l'avance, entrainant une baisse du stock de pellets. Les producteurs ont repris et augmenté la production, ça devrait donc se stabiliser", rassure Ronald Jadot, l'administrateur délégué de "La passion des flammes".

Cette stabilisation ne veut pas pour autant dire une baisse des prix, mais plutôt une stagnation. Certains consommateurs sont donc tentés d’acheter du pellet de moins bonne qualité, une mauvaise opération. "Il faut bien vérifier que les pellets soient entre 1 et 3 centimètres et qu'il n'y ait pas trop de résidus dans le sac sinon cela encrasse le poêle et la cheminée", conseille Christophe Steen.

La situation est généralisée dans notre province. Les vendeurs et installateurs sont tous surmenés et tiennent à prévenir les retardataires qu’il faut commander maintenant pour espérer passer les fêtes près de leur nouveau poêle. (P.J.)








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte