RTC

Intégrale : les travailleurs manifestent leur inquiétude

× La consultation gratuite du site de RTC est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 26 octobre 2020 11:33  


Une quarantaine de travailleurs de l’Intégrale ont manifesté leur inquiétude ce lundi matin devant le siège de Nethys rue Louvrex. Ils craignent la perte d’une partie ou de la totalité des 150 emplois que représente la compagnie d’assurance. 

En juin dernier, Nethys annonçait sa décision de mettre en vente la société liégeoise d’assurance l’Intégrale dont il est actionnaire majoritaire.

Le groupe n’acceptait pas de réinjecter 300 millions d’euros pour recapitaliser l’assureur et répondre aux normes européennes de solvabilité.
Deux candidats repreneurs avaient manifesté leur intérêt mais leurs offres n’ont pas été jugées suffisantes.

Il ne restait donc comme perspective que la liquidation et la vente par appartement des différentes activités.

Mais, surprise, vendredi dernier, River Rock Capital Partner, un fonds d’investissement anglais, a manifesté son intérêt pour la reprise de l’Intégrale.

Les travailleurs restent malgré tout inquiets. Il n’est pas encore certain que cette offre sera acceptée et par la Banque Nationale de Belgique, et par Nethys.
Et, si elle est acceptée, ils ne connaissent pas les répercussions de cette reprise sur l’emploi et le statut des 150 travailleurs.

Dès mardi, la Banque nationale disposera de l’offre du candidat repreneur. De son côté, par communiqué de presse, Renaud Witmeur, Directeur général de Nethys tient à rassurer les travailleurs de l’Intégrale. Nethys va analyser cette offre et « tout sera mis en œuvre pour préserver au mieux les intérêts des assurés et des travailleurs de l’Intégrale ».

Si l’offre du nouveau candidat repreneur n’est pas acceptée, et à moins d’un nouveau rebondissement, la dissolution de l’Intégrale pourrait être prononcée à la mi-décembre.

Les différents portefeuilles d’assurance de l’Intégrale représentent un montant estimé à 4 milliards d’euros. L’achat de l’Intégrale en 2016 et une première recapitalisation en 2018 représentaient déjà pour Nethys un investissement de 400 millions d’euros.

F. Bonivert










Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte