RTC

Karma is a B : des baskets de seconde main éthiques liégeoises

× La consultation gratuite du site de RTC est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 14 mars 2020 16:37   Liège


Avez-vous déjà acheté des vêtements ou des chaussures en seconde main? La Liégeoise Valérie Lizen a lancé la marque Karma is B. Son slogan: le seconde main, c’est mieux que du neuf.

“Karma is a B, c’est la première marque de seconde main, de mode, engagée et solidaire, c’est montrer qu’on porte du seconde main pour des raison écologiques”, explique Valérie Lizen. À 28 ans, la jeune Liégeoise s’est lancée dans l’univers de l’entreprenariat.

“Je rachète des sneakers à des particuliers ou dans des magasins solidaires, indique-t-elle. Evidemment, pas question de simplement les revendre telles quelles. Je les nettoie pour leur donner un second souffle et j’effectue quelques petites réparations, si une petite couture a sauté ou qu’il faut colmater un petit trou. Je change aussi les lacets, s’ils sont en trop mauvais état.”

Faire changer l’industrie du textile

Son objectif? Faire changer l’industrie du textile en leur disant “Basta”!  Pour Valérie, montrer qu’on achète du seconde main se veut un geste fort face face à l’industrie du textile, devenue une polleuse majeure.

“L’industrie de la mode c’est la deuxième industrie la plus polluante au monde, juste après le pétrole. Mais c’est aussi 20 à 25 % de la totalité des pesticides, qui sont consommés aujourd’hui, qui sont utilisés uniquement pour le secteur textile, avec le coton. Un autre chiffre? Toutes les secondes c’est l’équivalent d’un camion poubelle de vêtements qui est brulé, jeté.”

Des chiffres qui donnent le tournis et qui ont poussé Valérie dans son projet. Lancée dans l’aventure de l’entreprenariat depuis un an, au VentureLab à Liège, Valérie a lancé sa page Facebook “Karma is a B”, où elle propose ses baskets “deuxième vie”. Elle va bientôt passer à la phase de test, pour découvrir si sa marque intéresse la population. D’ailleurs, ces baskets devraient apparaître dans quelques mois dans plusieurs magasins de Liège. Il n’y a plus qu’à ouvrir les yeux!










Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte