RTC

Le marché de l'automobile clôture une année en demi-teinte

× La consultation gratuite du site de RTC est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 09 janvier 2021 16:40   Province de Liège


Sur 100 voitures, 21 n’ont pas trouvé d’acheteur cette année en Belgique. Cette étude de marché réalisée par la Fédération de la Mobilité peut impressionner. Pourtant, dans différentes concessions en Province de Liège, on relativise la situation qui semble moins mauvaise en Wallonie qu’au nord du pays. "Pour toutes les marques, il y a eu des impacts négatifs plus ou moins grands. Au sein de notre concession, on a observé une diminution d'environ 10 % sur nos ventes habituelles", explique Florent Vanesse, le responsable du Peugeot Schyns à Chênée.

Dans cette concession, on vend aussi bien des voitures pour des particuliers que pour des entreprises. Selon ce gérant, la vente de véhicules utilitaires n’a pas connu de forte baisse. Par contre, les particuliers ont été plus timides. De mars à juin, ce fut le calme plat, suivit d’un décollage pendant l’été. "On a eu comme l'impression que les ménages ont pu économiser en sortant moins et en ne partant pas en vacances. Dès le début des vacances d'été, on a ressenti une forte hausse. Ensuite, à la rentrée, une chute, mais cela reste habituel en fin d'année. On a réussi à sauver les meubles en développant notre présence sur Internet et sur les réseaux", juge le responsable de la concession.

Les promotions du salon de l'auto digitalisées

Digitaliser les processus de vente, de nombres marques l’ont fait. C’est aussi sous cette forme que les promotions du salon de l’auto seront communiquées. "Depuis qu'on sait que le salon est annulé, on mise sur le fait de proposer le salon dans le salon de nos clients", raille Florent Vanesse.

Dans les plus petits garages, le marché de l’occasion a moins connu la crise. "On a ressenti pendant l'été que les gens voulaient se donner l'occasion de rêver, de changer d'air. On a vu de nombreux clients passer la porte pour acheter nos occasions. Certains ne voulaient pas attendre plusieurs mois avant d'être livré de leur voiture neuve. On a ressenti que les clients ne savaient pas de quoi l'avenir était fait", explique Eric Bodson du Garage World Car sur la commune de Chaudfontaine. 

Pour conclure, de nombreux conducteurs semblent aussi avoir laissé traîner plusieurs pannes durant le confinement. Le problème originel s’est empiré avec le temps. Le coût des réparations a donc augmenté pour beaucoup d’usagers ce qui a fait les affaires de nos garagistes en leur permettant de sortir la tête de l'eau. (P.J.)










Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte