RTC

Les souris liégeoises sont maintenant comestibles

× La consultation gratuite du site de RTC est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 14 novembre 2020 15:48  


Vous les connaissez peut-être, les souris liégeoises de Christian Dalimier prennent de plus en plus de forme. Le confinement a permis à l’ébéniste d'imaginer de nouveaux produits. En plus des porte-clés et des objets de décoration, les souris peuvent maintenant se manger par exemple.

Bolide de course, drone, en or ou multicolore. La force des souris de Christian Dalimier, c’est qu’elles peuvent se décliner de nombreuses façons. Cette belle histoire, qui a commencé avec une idée de porte-clés, se poursuit grâce à de nombreux partenaires. "J'ai souvent des idées, mais sans les partenaires, la souris liégeoise n'aurait pas gagné autant en notoriété", affirme l'ébéniste. 

Une des nouvelles déclinaisons est la souris balise GPS. Elle ressemble au pointeur de Google Maps. Cette idée permettra à l’ébéniste de collaborer une deuxième fois avec l’ASBL Commerces Liégeois. "Le but sera de retrouver la souris dans des différents magasins liégeois. Ça permet aux commerçants de se faire connaître et aux clients d'entamer une chasse aux trésors dans la ville. En plus, quand on organisera ça, ils pourront donc avoir une carte sur laquelle les souris s'afficheront", explique l'ébéniste. 

Une autre déclinaison récente prend forme à la maison Jean-Marie dans le passage Lemonnier. Le traiteur en a fini avec les cochons avec du colorant  alimentaire rose. Maintenant, on y achète des souris liégeoises. "Je voulais changer de moule pour la présentation des massepains. Monsieur Dalimier est arrivé au bon moment avec son idée de souris. Ça me permet de ne plus utiliser de colorant alimentaire. On retrouve un produit brut, sympas et liégeois, c'est exactement ce qu'il nous fallait", se réjouit Jean-Luc Raisier, un artisan de la maison Jean-Marie. 

L’ébéniste liégeois a donc créé un moule pour que le massepain prenne la forme de ses souris. De cette manière, il les fait connaître un peu plus gratuitement. Prochaine étape, il compte bien exporter ses souris balisées à l’international. (P.J.)








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte